Publicité
14 novembre 2019 - 06:54

Frédéric et Jean-Dominic Caron honorés du prix Reconnaissance Claude Béchard

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le 6 novembre dernier à Témiscouata-sur-le-Lac, le Conseil des Dirigeants d’Entreprises du Témiscouata (CDET) a remis la septième Reconnaissance Claude Béchard à Frédéric et Jean-Dominic Caron de l’entreprise agricole Lejeune Holsteins.

Le prix Reconnaissance Claude Béchard est remis à une personne qui s’implique dans le développement économique de la région, qui fait rayonner le Témiscouata à l’extérieur du territoire et qui démontre de la détermination et du dynamisme.

À la tête de cette entreprise agricole depuis 2007, la troisième génération, Frédéric et Jean-Dominic Caron ont poursuivi le travail de leurs prédécesseurs et ont fait de Lejeune Holsteins une ferme reconnue, classée aux environs du 170e rang au Québec. Elle comprend un troupeau de 350 têtes, 14 lots à bois et une érablière de 20 000 entailles. Les propriétaires ont investi cinq millions de dollars depuis 2013 pour améliorer la productivité de leur entreprise.

Frédéric était présent pour recevoir le prix Reconnaissance Claude Béchard. «Mon frère ne pouvait pas être ici ce soir. Je suis extrêmement fier de ce que nous avons accompli jusqu’à maintenant. Nous avons une très bonne entente mon frère et moi. Je désire également remercier nos conjointes pour leur appui», a mentionné M. Caron. Cette entreprise laitière robotisée a développé une expertise reconnue dans la vente, la génétique et la gestion de troupeaux en stabulation libre.

Rappelons qu’en 2013, le CDET a mis sur pied le prix Reconnaissance Claude Béchard afin de rendre hommage à M. Béchard, instigateur du CDET en compagnie de Gilles Garon. L’ancien député de Kamouraska-Témiscouata et ministre du Parti libéral du Québec, a été présenté comme un développeur et un grand ambassadeur du Témiscouata.

L’HUMOUR, UN OUTIL

C’est à l’occasion d’un souper regroupant près de 60 membres du CDET à la Salle Témiscouata du quartier Notre-Dame-du-Lac à Témiscouata-sur-le-Lac que cette distinction honorifique a été remise. Les personnes présentes ont également entendu un conférencier de marque.

Cette année, il s’agissait de Sylvain Larocque. Après 25 ans de métier en tant qu’humoriste et auteur, ce gradué de l’école des Hautes Études Commerciales (B. A. A. Marketing / management) qui a à son actif 7 trophées Olivier, un prix Gémeaux et qui a enseigné la création durant 3 ans à l’École Nationale de l’Humour, a décidé de partager son expérience et son savoir avec le milieu corporatif.

«L’humour est un outil d’une force incroyable dont tous peuvent profiter. Si l’on sait bien s’en servir, l’humour peut atténuer l’impact d’une mauvaise nouvelle, améliorer les interactions entre vous et vos clients, vos fournisseurs ou à l’intérieur même de votre organigramme. Savoir comment générer l’humour dans nos interactions sociales et commerciales s’avère ainsi être une façon extraordinaire d’atteindre des plateaux de performances insoupçonnés pour vos organisations», selon l’humoriste.

Publicité


Publicité

Commentez cet article