Publicité
30 octobre 2019 - 14:28 | Mis à jour : 4 novembre 2019 - 14:12

Valoriser le capital humain en contexte de rareté de main-d’œuvre

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Plus de 130 personnes impliquées de près ou de loin dans le domaine des ressources humaines ont participé ce 30 octobre au 8e Colloque en gestion des ressources humaines de la MRC de Rivière-du-Loup. La conférencière Lisa Leblanc affirme qu’il est important d’outiller les acteurs de ce secteur pour les aider à relever les défis liés au recrutement et à la rétention des employés dans les entreprises.

La centaine de participants ont ainsi pris part au cours de la journée à diverses activités et conférences sous le thème «Des solutions à votre portée». «Ça pourrait être intéressant de se réjouir que la vie d’aujourd’hui nous amène à réfléchir à de nouvelles façon de garder nos gens à l’interne. Il y a beaucoup d’innovations dans nos façons de faire, nos processus, beaucoup plus d’ouverture qu’avant grâce à cette rareté. On avait besoin d’aller là pour accueillir de la diversité culturelle. Au lieu de travailler juste sur un problème, on va travailler sur le potentiel des gens, sur leur motivation. Et si ce n’était pas un problème, mais la plus belle opportunité?», souligne Mme Leblanc.

Elle insiste d’ailleurs sur l’importance de la concertation, de la synergie et de la collaboration afin de trouver des solutions aux défis de recrutement de la main-d’œuvre et de la valorisation du capital humain.

«On ne travaille pas seulement avec des employés, on travaille avec des êtres humains qui ont un rôle. Pour moi l’important, c’est de m’assurer qu’on oublie pas de considérer la notion de l’être humain au travail», complète la conférencière. Cette dernière ajoute que les leaders travaillent fort au quotidien et ont besoin d’être soutenus pour arriver à se simplifier la vie.

Des démarches de formation, de reconnaissance des employés, d’engagement et de motivation sont également des éléments à garder en tête. «On a actuellement des employés en place, des gens qui souhaitent une réorientation pour mieux intervenir dans leur emploi. C’est beaucoup plus large que d’outiller les participants uniquement pour le recrutement et pour la dotation. À l’intérieur des entreprises, on a peut-être des employés qui pourraient occuper un poste supérieur parce que ça fait longtemps qu’ils y travaillent. On pourrait simplement les former en conséquence. Le poste qu’ils occupaient qui demande moins de compétences pourrait être plus facile à combler actuellement», soulève Darlène Caron du Centre local de développement de la région de Rivière-du-Loup.

Ce colloque est une initiative conjointe du Centre local de développement de la région de Rivière-du-Loup, du Cégep de Rivière-du-Loup, de Services Québec, du Pavillon-de-l’Avenir, de l’Université du Québec à Rimouski et de la SADC de la MRC de Rivière-du-Loup.

Publicité


Publicité

Commentez cet article