Publicité
16 octobre 2019 - 16:00

Guy Caron croit avoir la solution pour la téléphonie cellulaire au Témiscouata

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le député sortant et candidat du NPD dans la circonscription de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Guy Caron, propose une solution pour rendre disponible la téléphonie cellulaire sur l’ensemble du territoire de la MRC de Témiscouata. Il souhaite dans un seul mandat la création d’une Agence fédérale d’investissement de la téléphonie mobile.

«Les entreprises de télécommunications financeraient l’Agence en proportion de leurs parts de marché et ce financement serait une condition pour l’obtention ou le renouvèlement de leur licence», précise M. Caron. «Le gouvernement pourrait également participé au financement», ajoute-t-il. Si son parti n’est pas porté au pouvoir le 21 octobre prochain, le député sortant pense pouvoir vendre cette idée au gouvernement en place.

Cette solution pourrait s’appliquer non seulement au Témiscouata, mais dans l’ensemble des régions peu ou non desservies au Canada. Pour corriger la situation vraiment difficile au niveau de la téléphonie cellulaire sur le territoire de la MRC de Témiscouata, il faudrait un investissement de 10 millions de dollars pour installer 13 tours. «C’est le sujet dont on entend plus parler dans le Témiscouata. Prenons l’exemple de Squatec, ce n’est pas normal que le Parc national du Lac-Témiscouata ne jouisse pas de la téléphonie cellulaire», indique le candidat du NPD. «Bell, le plus gros joueur de la région, refuse d’assumer tout le risque de l’investissement, qui peut aller jusqu’à 750 000 $ par tour, alors que ses concurrents pourraient tout simplement vendre leurs forfaits via ces tours», affirme Guy Caron.

L’Agence relèverait du fédéral, mais conserverait son indépendance pour éviter que les décisions soient politisées. «La création d’une Agence est une solution gagnant-gagnant, puisque nous répartissons le risque dans toute l’industrie, mais toute l’industrie, et surtout les Témiscouatains en bénéficieront», ajoute Guy Caron qui ne croit pas à court terme à un CRTC québécois tel que proposé par son adversaire du Bloc québécois, Maxime Blanchette-Joncas. «Une structure que François Legault ne demande pas et qui prendrait 10 ou 20 ans avant d’être en fonction», soutient le candidat du NPD. De plus selon Guy Caron, la solution de la candidate du Parti libéral du Canada, Chantal Pilon, «ne tient pas debout», elle qui propose d’étendre le programme Brancher pour innover qui existe actuellement pour le déploiement de la fibre optique et d’Internet haute-vitesse. «Bell n’a jamais utilisé ce programme pour l’Internet au Témiscouata. Ce sera aussi un échec pour le téléphone cellulaire», tranche M. Caron.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • En attendant, ceux et celles qui ont accès au WIFI peuvent installer l'application 'TextNow'.
    Non seulement elle vous donnera un numéro gratuit, mais vous pourrez placer des appels sans frais partout dans le monde.

    Réaliste - 2019-10-16 16:48