Publicité
11 octobre 2019 - 13:46

Début des travaux de décontamination du Domaine Kogan le 15 octobre

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3

Les travaux de décontamination du Domaine Kogan commenceront dès le mardi 15 octobre au bout de la rue Sainte-Anne à Rivière-du-Loup et devraient s’étaler sur trois semaines, confirme la Ville de Rivière-du-Loup.

En décembre 2018, le gouvernement du Québec avait annoncé une aide financière de 221 182,15 $ à la Ville de Rivière-du-Loup dans le cadre du programme ClimatSol, pour lui permettre de compléter la réhabilitation environnementale des sols de ce secteur, destiné à un développement résidentiel d’écoconstruction. Le début des travaux était prévu en mai ou en juin 2019, à ce moment.

Selon la Ville de Rivière-du-Loup, le délai supplémentaire serait attribuable au processus de règlement d’emprunt qui devait être complété par la Municipalité. Le contrat a été octroyé à l’entreprise Construction Daniel Caouette de Chicoutimi, pour un montant de 227 430,73 $. Un mandat de rédaction d’un devis techniques, les frais d’analyse de laboratoire de même que la surveillance du chantier du Domaine Kogan ont été confiés à l’entreprise WSP Québec pour un montant de 55 762,88$, dans le cadre d’un contrat de gré à gré.

Un soutien financier provenant du programme gouvernemental ClimatSol de 68 000 $ avait été accordé en juin 2015 sur un projet total d’environ 125 000 $ pour assurer la décontamination de cet espace. À la suite d’analyses, la contamination des lieux s’est avérée pour importante que prévu, requérant ainsi une autre phase de décontamination.

Le terrain situé au 5 rue Sainte-Anne était occupé jusqu’en 2011 par l’usine de textile Calko, qui a été ravagée par un incendie. Il a ensuite été cédé par la famille Kogan à la Ville de Rivière-du-Loup.

Le projet du Domaine Kogan prévoit le déploiement d’un écoquartier d’environ 210 unités de logement à partir de 2021. La volonté de la Ville est de densifier ce secteur en réduisant les impacts environnementaux à l’aide de construction écoénergétiques et d’une démarche d’urbanisme durable. Ce nouvel écoquartier permettrait de lier la rivière au centre-ville, et de raffermir la relation géographique et sociale entre le Platin (secteur du parc des Chutes) et le parc du Campus-et-de-la-Cité.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • A ce futur domaine avez-vous prévu un accès à la rivière pour kayak, planche à paquet, simple chaloupe à rames pas de moteur. Ce serait intéressant.

    Thérèse - 2019-10-11 19:45
  • Christian, lorsqu'un contrat en haut de 100 000$ est octroyé, il est publié sur SEAO et toutes les entreprises du Quebec peuvent soumissionner, voilà c'est le meilleur prix qui l'emporte.

    Keven - 2019-10-11 17:56
  • Entreprise de Chicoutimi
    RDL on pas un programme pour l'économie locale

    Christian - 2019-10-11 14:40