Publicité
9 octobre 2019 - 11:43

L’offre de Bernard Simard refusée par les élus louperivois

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La Ville de Rivière-du-Loup a fait savoir à l’homme d’affaires louperivois, Bernard Simard, que l’offre qu’il lui avait transmise le 29 septembre concernant le dossier de l’immeuble du 166, boulevard de l’Hôtel-de-Ville a été refusée. 

Les membres du conseil municipal ont discuté de la demande lors d’une récente rencontre en comité plénier et ils ont convenu, à l’unanimité, qu’ils n’allaient pas l'accepter. 

Rappelons que Bernard Simard, propriétaire du l’Auberge-Motel Le Séjour, demandait (notamment) à la Ville qu’elle lui verse un «dédommagement forfaitaire de 65 000 $» qui, selon lui, allait compenser pour les travaux de réaménagement, ainsi que pour les inconvénients que sa clientèle et lui ont subis au cours des dernières années. 

En échange, l’entrepreneur s’engageait à faire effectuer lui-même les travaux pourtant demandés par la Cour supérieure dans les 14 unités de logement de l’Auberge-Motel Le Séjour. Il assurait du même coup qu’il n’allait pas intenter de nouvelles poursuites en dommages et intérêts contre la Ville et/ou son inspecteur municipal impliqué dans le dossier. 

Dans sa lettre, il disait vouloir un «règlement à l’amiable» permettant de mettre «fin à cette saga inutile, extrêmement dispendieuse pour les contribuables louperivois».

SUITE DES CHOSES

Rencontré mercredi, Bernard Simard s’est montré déçu de la décision des élus, mais il n’a pas semblé très surpris non plus. Il a confirmé sa volonté de faire réaliser les travaux demandés, comme le demande la Cour supérieure, et a indiqué qu’il comptait toujours demander dédommagements devant les tribunaux. Le dossier est entre les mains de son avocat, dit-il. 

La saga judiciaire entre la Ville de Rivière-du-Loup et l’homme d’affaires aurait déjà couté plusieurs milliers de dollars à la Ville de Rivière-du-Loup. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article