Publicité
7 octobre 2019 - 15:44 | Mis à jour : 20:13

CHSLD de Chauffailles : le député Denis Tardif en mode action

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

La vétusté du Centre d’hébergement Saint-Joseph force le Centre intégré de santé et de services sociaux à procéder à des travaux à l’intérieur même du bâtiment. De son côté, le député de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Denis Tardif, a profité de l’occasion pour réitérer son appui à la phase 2 du CHSLD De Chauffailles.

Par voie de communiqué, M. Tardif a souligné tenir en haute priorité ce dossier. «Je suis en mode action dans ce dossier. Tous mes efforts ainsi que celui de mon personnel sont déployés pour trouver une conclusion à court et à moyen terme, tout en s’inspirant des nouvelles pratiques en matière d’hébergement», a-t-il déclaré.

M. Tardif soutient que la ministre Marguerite Blais, responsable des Ainés et des Proches aidants au gouvernement du Québec, a été sensibilisée à cette situation lors de sa visite dans la circonscription cet été. Actuellement, le Centre d’hébergement Saint-Joseph compte 72 résidents.

Rappelons que le délai annoncé concernant la deuxième phase du CHSLD était de deux ans en juin  2018, dont une première année dédiée l’étude et à la conception des plans. Cette phase deux devrait accueillir 75 lits supplémentaires, permettant de compléter le transfert des résidents du centre d’hébergement, en 2022-2023. Le CHSLD de Chauffailles accueillait ses premiers résidents en novembre 2018.

Le bureau du député souligne que selon ses informations, le gouvernement libéral de Philippe Couillard référait à des sommes d’argent qui avaient été « dégagées » dans les budgets et qui devaient entrainer dans une deuxième étape  la réalisation d’un plan fonctionnel et technique (PFT) pour être ensuite soumis au Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Selon nos informations, l’annonce de cette phase 2 devrait avoir lieu d’ici les prochains mois.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article