Publicité
10 octobre 2019 - 11:06

Symposium sur le loisir en institution à Rivière-du-Loup

Toutes les réactions 1

C’est sous le thème «Pour nos 40 ans, ça vaut le déplacement!» que la Fédération québécoise du loisir en institution organise son 35e Symposium annuel à Rivière-du-Loup, les 9, 10 et 11 octobre.

Cette activité annuelle constitue un évènement de formation et d’échanges professionnels axés sur les préoccupations spécifiques de l’intervention en loisir dans le milieu de la santé, tant public que privé.

Il s’adresse à tous les intervenants, gestionnaires ou bénévoles œuvrant dans les différents milieux comme les centres d’hébergement, les centres de réadaptation, les centres psychiatriques, les centres de jour, les ressources intermédiaires et/ou de type familial, les résidences privées ainsi que les organismes communautaires.

Ces deux journées de formation débuteront en recevant le spécialiste Philippe Voyer, inf., Ph.D. qui offrira ses réflexions sur le vieillissement de la population et les défis des problèmes de mémoire : un leadership à saisir pour les intervenants en loisirs. Et pour conclure, il y aura une conférence sur la gestion du travail d’équipe avec Sylvain Guimond. Une partie importante du travail au quotidien de ces divers intervenants demande de développer des connaissances et compétences afin de mieux collaborer avec les autres membres du personnel en vue d’atteindre un objectif commun.

La Fédération québécoise du loisir en institution est donc fière de présenter un Symposium haut en couleur et de célébrer ses 40 ans dans la belle région du Bas-Saint-Laurent.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Des loisirs, il n'y en a pas dans la plupart des résidences. Les bénéficiaires restent assis sur leur chaise à s'ennuyer des journées entières. Il y a un manque criant de préposées pour les soins de base. Encore des gens qui vont se faire payer 3 jours de travail pour du vent. À la place, vous devriez trouver de vrais solutions afin d'attirer des employées pour travailler dans les résidences pour répondre aux besoins urgents.

    Aidante - 2019-10-11 09:21