Publicité
4 octobre 2019 - 06:59

Un appel d’offres sans réponse pour le service de contrôle animalier à Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

L’appel d’offres lancé par la Ville de Rivière-du-Loup afin de mettre en place un service de contrôle animalier destiné aux résidents de la MRC de Rivière-du-Loup pour une durée de cinq ans est resté lettre morte. À la date limite du 25 septembre, aucune proposition n’a été soumise à la Ville dans le délai imparti.

Les élus prendront connaissance du résultat de l’appel d’offres au cours des prochaines semaines et devront décider de leurs orientations dans ce dossier. Le service de contrôle animalier minimal est toujours offert présentement par l’entremise de la fourrière municipale gérée par le Service de sécurité incendie de la Ville de Rivière-du-Loup. Il collabore d’ailleurs avec divers groupes de bénévoles et organismes pour faciliter l’adoption des animaux abandonnés, ou encore pour retrouver les propriétaires de ceux qui sont seulement égarés.

Le projet évalué à 225 000$ est lié à la construction d’un bâtiment et la construction d’un parc à chiens sur les terrains de la Ville, dans le secteur du parc industriel près de l’usine F.F. Soucy. La MRC de Rivière-du-Loup pourrait également être impliquée dans cette démarche.

Même s’il n’a déposé aucun document dans le cadre de l’appel d’offres puisque les plans et devis de la Ville ne correspondaient pas à ses attentes, l’organisme Animaux Secours Rivière-du-Loup poursuit sa mission. «On avait discuté d’un bâtiment fourni par la Ville, peut-être une maison mobile lors de rencontres en juillet et en octobre 2018. Quand nous avons ouvert les devis, nous avons été déçus et pris de court quand nous avons constaté que le bâtiment fourni par la Ville le serait seulement après trois ans. Nous avons aussi dû faire face à une pénurie de vétérinaires ici dans la région, puisque l’appel d’offres demandait aussi la présence d’un vétérinaire. Nous étudions présentement la situation», explique Daisy Boucher-Lafrance d’Animaux Secours Rivière-du-Loup. Une rencontre est prévue à la fin du mois d’octobre entre la mairesse de la Ville de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet et Mme Boucher-Lafrance. Cette dernière se dit heureuse de voir l’ouverture de la Ville concernant ce projet et souhaite qu’il continue d’évoluer positivement malgré les quelques difficultés rencontrées.

Au cours de l’été, plusieurs citoyens ont nourri des chats à l’extérieur, mais lorsque le froid arrive, la demande est plus grande du côté de l’organisme. Plusieurs souhaitent que ces animaux errants se trouvent un toit en vue de la saison froide. À plus long terme, Animaux Secours évalue également la possibilité de s’installer dans une bâtisse ou un local pour centraliser leurs opérations et élargir leurs services à la prise en charge de chiens.

L’organisme a d’ailleurs amorcé une campagne de levée de fonds (vente de fromage et de végépâté) afin de financer les soins vétérinaires des animaux qu’il prend en charge. Les personnes intéressées à encourager cette démarche ont jusqu’au 11 octobre pour commander par l’entremise de la page Facebook Animaux Secours RDL. La livraison sera assurée lors du weekend du 24 octobre.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Entrepreneurs intelligents : fuyez !!!

    Robert Duhamel - 2019-10-05 19:02