Publicité
23 septembre 2019 - 11:06

Sylvie Vignet nommée sur le Comité de vigilance sur le cannabis

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

La mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, siègera le Comité de vigilance sur le cannabis. C'est le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, qui, le lundi 23 septembre, a dévoilé les noms des derniers membres complétant ainsi le Comité de vigilance sur le cannabis.

Les 11 conseillers ont été sélectionnés selon leurs compétences ou leurs expériences significatives dans les domaines liées aux matières municipales, à la toxicomanie et la toxicologie, au droit, à l’éthique et à la gestion des risques, à la gouvernance, au domaine financier et à la vérification.

Mme Vignet s’est dite à la fois surprise et heureuse de cette nomination. «Je ne m’attendais pas à ça. On m’a référé et de leur côté, ils ont fait des recherches et comme l’expertise municipale était absente et qu’ils souhaitaient mettre à profit des expertises de différents horizons… Ça m’a fait plaisir d’accepter. Je considère qu’il s’agit d’un enjeu important pour notre société», souligne-t-elle.

Pour la mairesse de Rivière-du-Loup, le travail effectué ici à Rivière-du-Loup alors que la Ville s’est montrée proactive avec l’adoption en octobre dernier de mesures encadrant la consommation du cannabis sur son territoire a été remarqué. Sylvie Vignet cite aussi le Réseau québécois de Villes et Villages en santé (RQVVS), où elle occupe le poste de vice-présidente qui s’est impliqué dans le dossier de la légalisation du cannabis en partenariat avec le ministère de la Sécurité publique.

Outre Mme Vignet, les trois autres membres sont Me Julie Cousineau, professeure adjointe de clinique au Département de médecine de famille et médecine d’urgence de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, Bertrand Malsch est expert en comptabilité professeur agrégé au Smith School of Business (Queen University), la Dre Maude St-Onge, toxicologue et directrice du Centre antipoison du Québec.

«La nomination de ces membres vient compléter de belle façon le Comité de vigilance sur le cannabis. La légalisation de cette substance est sans contredit un changement considérable pour la société québécoise, qui soulève plusieurs enjeux et questionnements. Chacun des membres du comité détient une expertise et un savoir-faire précieux. Je suis persuadé qu’ils sauront conseiller notre gouvernement de manière judicieuse sur les actions à réaliser au cours des prochaines années», a commenté par voie de communiqué le ministre Lionel Carmant.

Le mandat du Comité de vigilance est de conseiller le ministre sur toute question relative au cannabis. Dans le cadre de la mise en œuvre de la Loi encadrant le cannabis, le Comité doit minimalement soumettre au ministre un rapport annuel le 30 septembre de chaque année.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Çà nous changera de l'odeur de méthane qui émane de la préfecture....

    Robert Duhamel - 2019-09-26 09:02