Publicité
11 septembre 2019 - 14:25

Un jardin pédagogique rassembleur à l’école secondaire de Trois-Pistoles

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Les semis plantés dans le Jardin de demain de l’école secondaire de Trois-Pistoles ce printemps par les élèves des classes d’adaptation se sont transformés en légumes au cours des dernières semaines. Ils ont trouvé preneurs auprès de l’organisme communautaire Croc-Ensemble des Basques et ont été transformés par les jeunes lors d’ateliers de cuisine collective.

L’inauguration officielle du projet de jardin pédagogique d’une superficie de 450 mètres carrés s’est déroulée le 11 septembre, sur le terrain de l’école secondaire de Trois-Pistoles. «Par l’entremise du jardin, on peut travailler sur différents savoirs avec nos jeunes, comme leur inculquer de bonnes habitudes de vie, les encourager à devenir des citoyens engagés et écoresponsables. On leur permet aussi de développer leur autonomie alimentaire avec des ateliers de cuisine, tout en leur montrant des stratégies de réduction du gaspillage», explique l’enseignante en adaptation scolaire, Ann Drapeau.

Divers partenaires et collaborateurs se sont greffés à la démarche en cours de route, dont Croc-Ensemble des Basques, Univers Emploi, COSMOSS des Basques, la MRC des Basques et le CISSS du Bas-Saint-Laurent.

«Une partie des récoltes ont servi à la confection de paniers alimentaires pour Croc-Ensemble. Au cours des derniers jours, l’organisme a fait une grosse production de pesto avec le basilic produit par les jeunes», précise l’agent d’accompagnement de COSMOSS Les Basques, Louis-Philippe De Grandpré. L’organisme Univers Emploi s’est servi du jardin comme plateau de travail pour ses utilisateurs afin qu'ils développent des habiletés sociales, manuelles et de développer un gout pour l’agriculture. L’objectif de ce projet était de rapprocher à la fois les élèves et les citoyens d’une culture alimentaire saine et écologique.

Les élèves du parcours d’adaptation scolaire ont donc pu voir fleurir en temps réel le fruit de leurs efforts dans le jardin au cours de l’année, rendant ainsi plus concrets leurs apprentissages. «Nous avons fait pousser des carottes, des choux, des betteraves, du brocoli et des oignons. J'ai développé des compétences pour les ajouter à mon CV, et amélioré ma persévérance. Je me suis mis en action et j'ai cultivé mon gout pour les fruits et les légumes», explique l’un des élèves d’une classe d’adaptation participant au projet, Maxime Ouellet.

Une subvention de 15 000$ de la part de l’initiative 100 degrés de Québec en forme a permis la mise sur pied de cette initiative. La Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs a offert les infrastructures nécessaires et une contribution financière récurrente.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





infodimanche.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. Les commentaires anonymes et négatifs feront l’objet d’une analyse sérieuse et d’une stricte modération. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, infodimanche.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.