Publicité
9 septembre 2019 - 06:59

Litige commercial sur le bois d’œuvre : une victoire sans un véritable gain

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le président du Comité sur la forêt de l’UMQ et maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil, s’est dit heureux d’une décision survenue dans le litige commercial sur le bois d’œuvre, mais le président et chef de la direction du Groupe Lebel, Frédéric Lebel, n’y voit pas de véritable gain à court et long terme.

«La décision rendue par le Groupe spécial constitue une importante victoire, tant pour l’industrie que pour les communautés forestières du Québec. Le Département du commerce américain doit maintenant abolir sans plus attendre les droits compensateurs et antidumping imposés injustement depuis deux ans sur le bois d’œuvre québécois et canadien exporté au sud de la frontière», a déclaré M. Corbeil dans un communiqué de presse.

Selon la décision du Groupe spécial, composé en vertu du chapitre 19 de l’Accord de libre-échange nord américain (ALENA), la Commission du commerce international des États Unis aurait eu tort de conclure, en décembre 2017, que l’industrie américaine du bois d’œuvre a subi un préjudice. Pour la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, la décision du Groupe spécial constitue un pas important dans la bonne direction en vue de l’élimination de ces droits sur les exportations canadiennes et du remboursement des sommes perçues.

Ce regard totalement positif des élus n’est pas partagé par le président et chef de la direction du Groupe Lebel, dont les usines emploient 200 travailleurs au KRTB et près de 1000 personnes en tout. «Dans la guerre précédente, cette même situation s’est produite. Ça ne change rien, à court terme et à long terme. Même si on a gagné une décision, le processus au complet pourrait durer cinq ans», a mentionné Frédéric Lebel. Quant à de nouvelles négociations, ce n’est également pas pour demain matin. «Il y aura les élections au Canada cet automne et après d’autres aux États Unis, la prochaine fenêtre ne sera pas avant 2021», a conclu M. Lebel.

Publicité


Publicité

Commentez cet article