Publicité
5 septembre 2019 - 14:54 | Mis à jour : 15:10

Opération de sauvetage pour Noël Chez nous

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2

Il est peut-être minuit moins une pour Noël Chez nous. Peu importe ce qui se produira au cours des prochaines semaines, le nouveau président de Noël Chez nous, Martin Desrosiers, est catégorique : il y aura bel et bien un 16e évènement cette année du 7 au 10 novembre. Sauf que l’ancien comité en place est parti en laissant derrière lui une dette de près de 25 000$ à l’organisation.

Martin Desrosiers indique que trop de démarches sont enclenchées pour laisser tomber cet évènement maintenant. Le bilan des états financiers présenté au mois de mars lors de l’assemblée générale annuelle tenue le 25 mars se terminait avec un bénéfice net de 728$. Toutefois, au fur et à mesure que le temps avançait, les nouveaux membres du comité ont appris que des factures n’avaient pas été payées par l’ancien conseil d’administration, qui a démissionné en bloc après une année plus que mouvementée.

«Quand je me suis présenté à la réunion du mois de mars à l’Hôtel Levesque pour sauver l’évènement, on avait un bilan en santé de Noël Chez nous. Plus j’avançais, plus je trouvais qu’il y avait des factures impayées. On a refait faire un autre bilan financier et on s’est aperçu qu’on avait une importante dette», explique le président Martin Desrosiers.

Plutôt que de commencer à planifier le 16e anniversaire de Noël Chez nous avec un coussin financier de 10 000$ à 20 000$ pour démarrer l’évènement, le comité a dû composer avec une dette de près de 25 000$. L’année financière 2018 a creusé un trou béant dans les finances de Noël Chez nous. L’organisation a commencé l’année avec 21 301$ accumulés dans les coffres et a terminé 2018 avec un actif négatif de 24 949$.

SOLUTIONS

Afin d’économiser des couts, Noël Chez nous se tournera vers les médias sociaux et le web au lieu d’imprimer des dépliants. Le site Internet de Noël Chez nous (www.noelcheznous.com) a d’ailleurs été rafraichi. Un seul chapiteau sera installé sur le terrain du Centre commercial Rivière-du-Loup pour le Marché de Noël, ce qui permettra de couper sur les frais de chauffage, la scène et l’installation de planchers. L’entente avec le Centre commercial permettra également la tenue d’activités dans le mail.

À contrecoeur, les organisateurs se sont vus dans l’obligation de mettre les traditionnels feux d’artifice sur pause, faute de budget. La parade aura bel et bien lieu, tout comme le Marché de Noël.

COMITÉ RÉDUIT

Noël Chez nous est présentement tenu à bout de bras par un comité de bénévoles réduit par rapport aux années passées, mais le conseil d’administration est complet, et les postes importants notamment pour le Marché de Noël et la parade sont comblés. René Lagacé en a accepté la vice-présidence, Jeannine Sirois, le secrétariat, et Philippe Lagacé, la trésorerie.

Étant donné que l’implication est moindre, certains d’entre eux commencent à être essoufflés, et l’organisation est toujours à la recherche de bénévoles afin de compléter son équipe.

«On est vraiment content que l’évènement se poursuive encore cette année puisqu’il représente des retombées importantes dans la région et vient dynamiser le milieu dans une période où l’achalandage est un peu plus bas», a expliqué la directrice générale de Tourisme Rivière-du-Loup, Monique Dionne. L’organisme qualifie d’ailleurs Noël Chez nous «d’atout majeur pour le développement touristique».

Selon Martin Desrosiers, l’harmonie et une belle ambiance sont de retour au sein du comité organisateur, malgré la situation plus difficile dans lequel il est plongé.  Des efforts sont déployés afin de trouver d’autres partenaires qui pourraient permettre le retour des feux d’artifice pour cette 16e édition, pour le bonheur des petits et des grands.

» À lire aussi : L’implication citoyenne sauve Noël Chez nous

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Ma famille et moi venons chaque année fêter Noël chez nous et encore cette année nous seront au rendez-vous. Vous pourriez faire des collectes de dons via les médias sociaux, peut-être que ça pourrait aider :-). Ne pas vivre si loin je crois qu’on serait une famille investi tellement on aime Noël!
    En tout cas, peut-être que cette année va être différente des autres, mais c’est ça recommencer à neuf pour le mieux. J’espère du fond du coeur que l’événement perdurera encore plusieurs années.

    Bonne chance à vous et merci pour vos efforts afin de sauver un si bel événement.

    Ps : personnellement je trouve que début novembre c’est un excellent moment pour l’événement contrairement au mois de décembre, car, venant moi-même d’une région qui survit principalement grâce au touriste, le mois de novembre est une période « morte ». Puis ça permet aux familles qui participent à l’événement d’avoir un budget Noël chez nous qui n’arrive pas en même temps que le budget Noël. Hihihi!


    Une famille Charlevoisienne qui vous aime - 2019-09-07 00:32
  • Si seulement cette événement était en décembre, il y aurait beaucoup plus d'impact !

    dibo - 2019-09-06 12:47