Publicité
2 septembre 2019 - 14:39

Plus de services de proximité qui doivent répondre aux besoins des entreprises et des immigrants

La création de 40 nouveaux points de services et deux nouvelles Directions régionales du MIDI, ainsi que l’ajout de nouveaux effectifs sur tout le territoire québécois devraient accroitre l’accès aux services gouvernementaux pour les entreprises québécoises et les nouveaux arrivants.

Cette initiative doit aussi permettre de mieux épauler les entreprises dans le recrutement de main-d’œuvre, tout en en assurant une meilleure intégration des personnes immigrantes dans toutes les régions du Québec, croient la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup (CCMRCRDL).

«Le déploiement des effectifs du MIDI doit se faire au bénéfice d’un recrutement plus ciblé et plus efficace de la main-d’œuvre, dans toutes les régions du Québec. Les besoins en main-d’œuvre des entreprises seront mieux répertoriés par les nouveaux agents répartis dans plus de 50 villes et les employeurs pourront ainsi mieux cibler les candidatures via la plateforme Arrima», soutient Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

«Nos entreprises devraient pouvoir maintenant compter sur un système de proximité, flexible qui leur donnera les moyens d’accéder à des candidatures correspondantes à leurs besoins de main-d’œuvre», affirme Pierre Dubillard, président de la CCMRCRDL.

Pour la FCCQ et la CCMRCRDL, cette annonce repose sur la nécessité d’une collaboration efficace et une bonne communication entre les différents ministères, dont le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, mais également avec l’ensemble de l’écosystème déjà en place, afin d’assurer une complémentarité dans les services et les mesures offerts en vue d’appuyer les entreprises et les immigrants dans leurs démarches.

UN PLUS GRAND SOUTIEN

La FCCQ et la CCMRCRDL soulignent la création de plusieurs postes de conseiller en immigration régionale afin d’offrir des services personnalisés et de proximité aux entreprises. «La proximité du service est essentielle, car les employeurs auront accès plus facilement à un employé du ministère pour obtenir des services de soutien en ressources humaines. Ainsi, le processus, on l’espère, sera allégé et répondra plus rapidement à leurs besoins», affirme Stéphane Forget. « Par ailleurs, la préparation et l’accompagnement des nouveaux immigrants dans leur milieu de travail est importante. Le soutien aux agents d’aide à l’intégration des personnes immigrantes dans la région de Rivière-du-Loup doit se poursuivre», ajoute Pierre Dubillard.

«L’annonce d’aujourd’hui est une nouvelle démonstration que le Québec a les moyens et la capacité d’intégrer plus d’immigrants. Nous rappelons donc la nécessite d’hausser significativement les seuils d’immigration à 60 000 personnes immigrantes par année pour répondre dès maintenant aux besoins grandissants du marché du travail», conclut Stéphane Forget.

Publicité

Commentez cet article