Publicité
30 août 2019 - 06:59

Cinq inscriptions de plus grâce au projet d’école C-Fier à Saint-Elzéar-de-Témiscouata

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’instauration d’une école communautaire entrepreneuriale de type alternatif (C-Fier) à Saint-Elzéar-de-Témiscouata a permis de sauver l’établissement scolaire d’une fermeture imminente en 2019. Seize élèves fréquenteront l’école Les Parchemins lors de la rentrée scolaire.

«Nous avons réussi à rejoindre cinq nouveaux élèves de l’extérieur de Saint-Elzéar. C’est bien, parce que nous avons réussi à conserver nos deux groupes scolaires», explique le directeur de l’école Les Parchemins, Jules Soucy. Ces enfants viennent de trois localités du Témiscouata, soit Témiscouata-sur-le-Lac, Saint-Louis-du-Ha! Ha! et Rivière-Bleue. Un minimum de six inscriptions est requis afin d’ouvrir un groupe.

Souhaitant trouver une solution à la diminution rapide du nombre d’élèves dans les classes, la communauté s’est tournée vers un projet d’école différente, qui offre une approche alternative aux apprentissages faits en classe.

Le directeur ajoute qu’il peut d’ailleurs compter sur la collaboration de certains parents qui viennent donner un coup de main pour installer le mobilier, un premier pas vers l’implication de la communauté auprès du projet C-FIER de Saint-Elzéar-de-Témiscouata.

Grâce à cette initiative, l’école Les Parchemins est passée de 11 élèves lors de l’année scolaire 2017-2018 à 16 élèves pour la rentrée 2019. Ces derniers se retrouveront dans deux groupes à triples niveaux, de 1ère à 3e année et de 4e à 6e année. D’ici là, encore quelques ajustements seront apportés à l’intérieur de l’école. La peinture a été rafraichie partout à l’intérieur du bâtiment, et l’aire de jeu a été revampée.

En avril dernier, le conseil municipal de Saint-Elzéar-de-Témiscouata a mandaté le comité de développement à financer le projet d’école communautaire entrepreneuriale de type alternatif via le fonds de développement du territoire (FDT) à la hauteur de 21 000$. Ce montant a permis à l’école de faire l’acquisition de nouveau mobilier scolaire et d’acheter des équipements de robotique destinés aux élèves. Le projet C-Fier suit le programme de formation obligatoire de l’école québécoise, mais il est porté par sa communauté, par des projets à valeur entrepreneuriale et valorise également les sorties en plein air dans le cadre des apprentissages.

La proximité de l’église, de la bibliothèque, du centre communautaire et des locaux de la municipalité, de même que la présence d’un petit boisé à l’arrière de l’école facilite grandement l’implantation de ce projet évolutif.

La rentrée scolaire aura lieu le 30 aout à l'école à l'approche alternative de Saint-Elzéar-de-Témiscouata.

Publicité

Commentez cet article