Publicité
26 août 2019 - 14:45

Entente à l'amiable entre Saint-Simon-de-Rimouski et son ex-directrice générale

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

La Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski a adopté une résolution le 5 aout afin de permettre le paiement d'une somme globale de 36 263,42$ à l'ex-directrice générale Mylène Boucher dans le cadre d'un conflit de travail. 

Mme Boucher avait porté plainte au Tribunal administratif du travail le 29 janvier dernier contre son ancien employeur en vertu du Code municipal du Québec. Elle estimait que sa «destitution est illégale, discriminatoire et abusive». La Municipalité de Saint-Simon avait résilié son contrat lors de l'assemblée du conseil municipal du 14 janvier dernier, alors qu'elle était en congé maladie.

Elle demandait que son employeur la réintègre ou la replace dans son emploi, annule la résiliation de son contrat, cesse d'exercer des mesures discriminatoires et verse une pleine compensation des pertes subies. Mylène Boucher était à l’emploi de la Municipalité de Saint-Simon dans ces fonctions depuis le 27 février 2017.

L'entente est intervenue à l'amiable entre les deux parties. La directrice générale actuelle de la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski, Nancy Dubé, confirme que Mylène Boucher ne réintègrera pas son poste. 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Ancien maire oui ancien a couté des beaux dollars à st Simon un pas bon un vrai

    Gagaz - 2019-08-26 17:29