Publicité
19 août 2019 - 14:02 | Mis à jour : 20 août 2019 - 15:28

2,5 M$ de plus pour le Cégep de Rivière-du-Loup

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Bonne nouvelle pour le Cégep de Rivière-du-Loup. Alors que c'est jour de rentrée pour l'institution qui accueille sa 51e cohorte d'élèves, ses coffres s'enrichissent de 2,5 M$. Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, François Roberge, a annoncé une importante révision du mode de financement des cégeps qui touche directement celui de Rivière-du-Loup.

Cette somme additionnelle s'ajoute au budget d’exploitations de l’année financière 2019-2020.

Ce sont les cégeps des régions, de petites et moyennes tailles qui sont les gagnants de l’annonce faite par le gouvernement Legault. Ces institutions affrontent depuis quelques années un exode des jeunes et une baisse de la clientèle étudiante. Si le rehaussement de base des cégeps est revu à la hausse, le financement basé sur le nombre d’étudiants subit une refonte au profit d’un système par paliers.

En incluant l’augmentation de salaire accordé le 1er avril dernier,  l’augmentation des couts du système, ce nouvel investissement atteint pour tout le Québec les 150 M$ pour l’année scolaire 2019-2020.

Une annonce qui tombe à point pour le cégep de Rivière-du-Loup qui célèbre cette année son 50e anniversaire.

«Nous nous réjouissons de cette annonce qui donne les moyens au Cégep de Rivière-du-Loup de poursuivre son développement notamment en ce qui concerne le recrutement au Québec et à l’international. Ces investissements permettront aussi d’assurer la stabilité des services offerts aux étudiants par notre établissement», a précisé René Gingras, directeur général du Cégep de Rivière-du-Loup par voie de communiqué.

De son côté, le ministre Roberge a reconnu que les cégeps étaient aux prises avec une situation financière difficile. «(…) les cégeps auront dorénavant les coudées franches pour mettre en place les mesures qu’ils jugeront nécessaires et ainsi permettre aux étudiants de réussir, selon leurs priorités et leurs besoins. Les directions des cégeps ont toute ma confiance pour donner un nouveau souffle au réseau collégial», a déclaré  Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

De son côté, le député de Rivière-du-Loup – Témiscouata, Denis Tardif, a rappelé que le Cégep de Rivière-du-Loup, fondé le 21 mai 1969, est né d’une volonté collective de la population louperivoise. «Cette institution confirme la vocation de Rivière-du-Loup comme lieu de formation privilégié dans l’Est-du-Québec», a aussi exprimé le député.

En 50 ans, 15 000 diplômes d’études collégiales ont été délivrés par le Cégep louperivois. Pour la session qui débute ce lundi, un peu plus de 1 000 élèves sont inscrits au programme régulier, dont 171 étudiants internationaux, un sommet et 440 nouveaux étudiants dont une majorité en première année.

Du côté du Groupe Collégia de la formation continu, c'est un peu plus de 250 étudiants qui sont inscrits, notamment avec 165 inscriptions à L'École de français cet été. Soulignons aussi les 29 étudiants inscrits au programme en Cinéma documentaire, et la trentaine d'autres en Services-conseils en voyage. La formation de Biométhanisation et compostage et la formation en ligne de Coopérant interculturel se divisent une trentaine d'étudiants.

 

 

Publicité

Commentez cet article