Publicité
21 août 2019 - 06:54

Témiscouata-sur-le-Lac : après l’eau potable cette année, l’aréna et le centre communautaire au printemps prochain

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Les membres du conseil municipal de Témiscouata-sur-le-Lac étaient de retour devant leurs concitoyens le 12 aout dernier. On a d’ailleurs présenté les idées prédominantes suite aux consultations pour le projet de centre communautaire et récréatif. Info Dimanche a rencontré le maire Gaétan Ouellet pour faire le point sur les projets majeurs de la Ville notamment l’eau potable cette année et l’aréna dont le début de la construction est prévu le printemps prochain.

«Nous souhaitons que les gens bougent à l’année et avoir un centre intergénérationnel rassembleur», a mentionné M. Ouellet à propos du projet de centre communautaire et récréatif qui remplacera l’aréna Jacques-Dubé dans le quartier Notre-Dame-du-Lac. Les consultations publiques ont permis de rencontrer 156 citoyens et 345 jeunes du milieu scolaire. On a aussi consulté le secteur de la santé.

Notons d’abord que l’aide financière des deux gouvernements supérieurs concerne le bâtiment et les activités intérieures. Les aménagements pour les activités extérieures seront réalisés sur une plus longue période de temps. «Le volet extérieur sera plus évolutif», a noté le maire. À l’intérieur du bâtiment, il est déjà acquis qu’il y aura une salle de 450 personnes environ et les services qui s’y rattachent de même que le hall Claude-Béchard. La grande salle pourrait être subdivisée au besoin. «Il n’y aura pas de patinoire à l’intérieur», a précisé Gaétan Ouellet.

Parmi les idées prédominantes pour le volet récréatif, on note un écran multisports (golf, baseball, tennis, vélo, course, autres), une piste de marche et de course, une salle d’entrainement polyvalente (cardiovasculaire, danse, yoga, zumba), des sports de filet (pickleball, badminton, tennis et volleyball). On pourrait aussi y jouer au dek hockey. Mur d’escalade, pétanque, shuffleboard et modules de jeux intérieurs sont d’autres possibilités. Les jeunes du milieu scolaire ont également mentionné des jeux d’eau, des jeux interactifs et une zone techno. «Certaines idées pourraient servir pour le Centre des loisirs actuel», a souligné Gaétan Ouellet.

Le volet extérieur pourrait comprendre des sentiers pédestres, du patin à roues alignées, du dek hockey, du basketball, des glissades, une piste de BMX, un jardin communautaire, des modules de jeux, des jeux d’eau, une aire gazonnée pour le soccer, une aire de feu de camp et de piquenique et une piste d’hébertisme. Le but est de faire du site un milieu de vie et récréatif intergénérationnel.

On souhaite débuter la réalisation de ce projet également au printemps prochain. «Pour le moment, nous sommes toujours à évaluer si l’on peut conserver la structure actuelle de l’aréna Jacques-Dubé. Nous souhaitons réaliser les deux projets (aréna dans le quartier Cabano) en parallèle», a mentionné le maire.

ARÉNA

L’aréna comprendra environ 800 places pour les spectateurs, 8 chambres pour les utilisateurs de la surface glacée, de la restauration et du rangement. Il sera construit sur les terrains appartenant à la Ville notamment sur le site de l’ancien Centre Phil-Latulippe. «Concernant le règlement de l’assurance, nous sommes dans le dernier droit des négociations», a précisé M. Ouellet.

On estime que 10 mois seront nécessaires à la construction de l’aréra, donc une ouverture possible au début de l’année 2021. «C’est probable qu’il faudra utiliser d’autres arénas pour les activités pendant la construction, notamment à Dégelis, Rivière-Bleue et Saint-Cyprien», a confirmé le maire de Témiscouata-sur-le-Lac.

Autant pour le projet d’aréna que celui de centre communautaire et récréatif, on prévoit les appels d’offres auprès des entrepreneurs au mois de novembre prochain et l’ouverture des soumissions en décembre.

EAU POTABLE

Gaétan Ouellet a également parlé de la mise aux normes pour l’eau potable, entre autres la construction d’une conduite pour raccorder le quartier Notre-Dame-du-Lac à l’usine de traitement dans le quartier Cabano et l’agrandissement de l’usine par l’ajout d’une filière de traitement de type Actiflo de même que certaines autres modifications rendues nécessaires sur le réseau.

«Nous sommes dans les délais et les cibles monétaires. Lors des travaux de raccordement, nous avons sauvé 1,8 kilomètre dans le roc, ça va couter moins cher», a mentionné le maire très confiant qu’il n’y aura pas de dépassement de cout, voire même un certaine économie sur la facture totale de 12,9 millions de dollars. La construction du poste de surpresseur près de Cascades a débuté en aout et la mise en place de l’Actiflo sera en novembre pour une mise en fonction à la fin du mois de février 2020.

Le maire avait également une bonne nouvelle pour huit propriétaires dont les puits avaient été contaminés par du sel de déglaçage utilisé sur la voie de desserte de la rue Commerciale Nord-Sud (Autoroute 85). «Quand nous avons passé la conduite d’eau potable, nous avons prévu huit raccordements. Le ministère des Transports paie 100 % du cout des travaux pour amener l’eau potable à un mètre des résidences. Les propriétaires doivent assumer la connexion finale à leur résidence», a expliqué Gaétan Ouellet.

INNOVA-CENTRE

Le projet de motel industriel Innova-Centre dans le quartier Cabano se concrétisera également dans les prochains mois avec l’octroi du contrat de construction à un entrepreneur le 19 aout. «Nous avons des ententes signées avec deux locataires et des discussions avec une troisième entreprise», a expliqué M. Ouellet. Les travaux seront réalisés d’ici la fin du mois de décembre.

C’est l’entreprise Construction Béton 4 Saisons de Saint-Arsène qui a présenté la plus basse soumission, parmi six soumissionnaires, au montant de 3 689 000 $. La Ville doit maintenant en vérifier la conformité.

LES RUES

C’est dans le budget 2020 que le conseil municipal priorisera les rues qui seront améliorées avec l’argent obtenu en compensation de la taxe sur l’essence, soit une somme de 1,9 M$ sur 5 ans, une hausse de 400 000 $ par rapport à l’entente précédente. «Nous sommes contents, mais c’est très insuffisant pour les besoins de Témiscouata-sur-le-Lac. De plus, la Ville devra solliciter les deux gouvernements pour refaire la rue Commerciale, des travaux évalués à 8 M$ pour chacun des deux quartiers. L’argent de la taxe sur l’essence servira pour d’autres rues», a mentionné Gaétan Ouellet.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Dans la liste vos priorités, à quand l'asphaltage de la rue Commerciale du quartier Cabano ( besoin municipal de base ). Ceci fait réellement pitié et est gênant. L'image de Témiscouata-sur-le-Lac en est ternie surtout, en période touristique.

    Guy - 2019-08-21 20:44