Publicité
29 juillet 2019 - 11:33

Plus de 340 000$ pour un projet de la Première Nation malécite de Viger à Cacouna

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La Première Nation malécite de Viger pourra développer une nouvelle attraction touristique sur le territoire du parc côtier Kiskotuk de Cacouna, grâce à un investissement de 340 767 $ du Fonds pour les expériences canadiennes de Développement économique Canada pour les régions du Québec.

La ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, en a fait l’annonce le 29 juillet à la réserve de la communauté malécite de Cacouna. Elle était accompagnée notamment du chef conseiller Claude Brière et de la mairesse de Cacouna, Ghislaine Daris.

«On investit dans une communauté qui va permettre aux Québécois de la région de découvrir un peu plus la culture, la langue, l’histoire et les traditions malécites. En même temps, on crée une offre touristique qui va attirer les Québécois d’autres régions, les Canadiens et les touristes internationaux», explique la ministre Mélanie Joly.

Cette annonce permettra de valoriser la culture malécite par l’intermédiaire de diverses activités d’interprétation et de construire des infrastructures telles qu’une agora, un shaputuan (tente traditionnelle autochtone) et des wigwams. Des panneaux d’interprétation d’oiseaux migrateurs et de mammifères marins devraient aussi faire leur apparition dans la foulée de cet investissement.  

«On veut partager notre culture et mettre en place des activités diverses, que ce soit de la cuisson de gibier, des démonstrations de comment tanner une peau, ou de la pêche, par exemple», souligne le chef conseiller Claude Brière.

La mairesse de Cacouna, Ghislaine Daris, voit d’un bon œil ce nouveau projet en lien direct avec le parc côtier Kistotuk, qui se veut un attrait touristique régional. «Ça va bonifier le parc côtier Kiskotuk. Depuis cinq ans, la Première Nation malécite s’y est impliquée. Le lien va se tisser entre les deux nations, leur culture malécite et la culture québécoise. Ce projet est dans le but de garder les touristes plus longtemps dans notre région. Quand les gens ont un attrait touristique, ils vont rester une journée, deux journées de plus, et ils vont revenir», ajoute la mairesse de Cacouna, Ghislaine Daris.

Pour tous les intervenants, la mise en place de ces nouveaux attraits démontre la volonté de travailler en collaboration à la fois de la part de Première Nation malécite de Viger, mais aussi des intervenants du milieu et de la Municipalité de Cacouna.

Le Fonds pour les expériences canadiennes est une initiative de 58,5 M$ qui aidera les communautés à offrir de nouveaux produits ou expériences touristiques, à améliorer ceux déjà offerts, ou destiné à créer, rénover ou agrandir des installations touristiques.

Publicité

Commentez cet article