Publicité
20 juillet 2019 - 17:36 | Mis à jour : 21 juillet 2019 - 13:45

Firefit Championships à Témiscouata-sur-le-Lac: Claude Bélanger l’emporte

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste

Ce 20 juillet avait lieu la deuxième journée du Firefit Championships à Témiscouata-sur-le-Lac à l’aréna Jacques Dubé dans le quartier de Notre-Dame-du-Lac avec pas moins de 600 personnes dans les estrades. Avec un temps d’une minute et dix-huit secondes, c’est le Témilacois et champion du monde dans ce sport, Claude Bélanger qui a remporté les grands honneurs.

C’est avec une foule en délire et qui scandait son nom que Claude Bélanger a concouru. Sous les encouragements de ses partisans, il a terminé premier. « Les gens étaient de mon côté, il y avait des fans pour moi, c’est sûr que ça m’a donné de l’énergie de plus. », a-t-il confié le sourire aux lèvres. « Je n’ai jamais vu, dans une compétition, autant de gens qui viennent, l’évènement est incroyable. », a-t-il rajouté, heureux de voir l’engouement du Firefit Championships au Témiscouata. Il ne revenait pas non plus de voir qu’autant de gens étaient venus pour le voir compétitionner.

Le Firefit Championships est une épreuve se faisant en habit de pompier et avec un masque d’oxygène. Le parcours consiste à monter le haut d’une tour de quatre étages en transportant un tuyau d’une dizaine de livres. Tout en haut, les participants doivent monter, en tirant sur une corde, un poids de 45 livres. Par la suite, les concurrents doivent redescendre le plus vite possible dans le but d’aller frapper, avec une masse, un morceau de métal. Ils se remettent à courir pour prendre un tuyau et toucher une cible avec le jet d’eau. Puis, pour finir, ils doivent traîner un mannequin de 175 livres sur quelques mètres jusqu’à la ligne d’arrivée.

En équipe, celle de Claude Bélanger est arrivée deuxième au classement. Ce résultat est la compilation de tous les temps individuels des membres de l’équipe.

La compétition se continue demain où Claude Bélanger participera à nouveau, mais cette fois, en équipe à relais. Cette épreuve consiste à mettre l’appareil respiratoire, monter la tour, faire la masse. Le relais se fait ensuite par la bombonne d’oxygène qui est transférée d’un coéquipier à l’autre, le deuxième membre termine le reste du parcours.

 

Plus de détails seront publiés dans le journal Info Dimanche du 24 juillet.

Publicité

Commentez cet article