Publicité
22 juillet 2019 - 06:54 | Mis à jour : 08:42

Demande pour une taxe sur les produits pour animaux

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 15

Les élus de la MRC de Rivière-du-Loup demandent au gouvernement du Québec d'imposer une nouvelle taxe provinciale sur la nourriture et les articles pour chats et chiens. Ils estiment que les sommes accumulées permettraient aux municipalités de la province de couvrir les frais importants des services animaliers. 

Rassemblés ensemble dans la municipalité de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, en mai, les maires de la région ont ainsi adopté une résolution qu’ils ont fait acheminer à la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, ainsi qu’au député de la circonscription Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif. 

Ces dernières années, les frais reliés à la gestion des chiens et des chats errants se sont accentués. Les élus considèrent qu’il faut adresser cette problématique et trouver une solution qui pourrait répondre aux besoins des communautés de l’ensemble de la MRC, mais aussi des autres à travers la province. 

«Ce qu’on dit, c’est qu’on veut correspondre aux attentes du gouvernement, mais il faut que celui nous encourage en nous donnant les moyens financiers […] De cette façon [taxe], la responsabilité financière est assumée là où elle doit être, c’est-à-dire par les propriétaires de chiens ou de chats», a fait savoir le préfet Michel Lagacé.  

La MRC de Rivière-du-Loup n’est pas à sa première tentative dans ce dossier. En 2015, une résolution similaire avait été adoptée, mais elle n’avait même pas reçu un accusé de réception du gouvernement. Évidemment, on espère cette fois un dénouement différent. 

«C’est une question d’être cohérent. La résolution a été réadoptée en soulignant qu’il y a eu des modifications aux lois sur la protection des animaux qui font en sorte que les municipalités doivent assumer encore plus d’obligations par rapport aux chats et chiens.»

Dans ses démarches, la MRC de Rivière-du-Loup a aussi sollicité la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et l’Union des municipalités du Québec (UMQ). 

«La responsabilité, elle n’appartient pas seulement à la MRC de Rivière-du-Loup, mais à l’ensemble des MRC du Québec. C’est aussi pourquoi on demande à ce que la FQM endosse le dossier.»

La MRC de Rivière-du-Loup compte suivre l’évolution de sa demande auprès du député Tardif au cours des prochaines semaines. Elle «aimerait bien que ça se matérialise dans les meilleurs délais». 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

15 réactionsCommentaire(s)
  • Heureux de voir que vous êtes prêt à payer davantage de taxes pour une situation qui ne vous concerne pas directement. Pour ma part, je ne change pas d'idée, je crois que ce n'est pas à ceux qui n'ont pas de chiens ou de chats à payer pour ceux qui en ont ou, à tout le moins, ces derniers devraient contribuer davantage que l'ensemble de la population via une taxation sur les produits animaliers.

    Cohérent et responsable - 2019-07-25 23:25
  • @Cohére.......et resp.....
    Tous on comprend très bien la législation et réglementation du gouvernement. Là n'est pas la question. Le problème d'après ce que dit Lagacé '' c'est au propriétaires de chiens et chats de payer pour ce service animalier soit la'' gestion des chiens et chats errants''.D'après lui c'est la faute des propriétaires de chiens et chats s'il y a des des chiens et chats errants et c'est à eux de payer. Je regrette mais ce n'est pas de cette façon que je vois la chose.
    S'il y a des taxes à payer pour aider les municipalités (et je ne suis pas contre) à gérer c'est à tous de payer. Pas seulement aux propriétaires de chiens et chats.

    René Lapointe - 2019-07-24 22:00
  • On dirait qu'il n'y a pas grand monde qui est capable de comprendre un texte simple parmi les personnes qui ont fait des commentaires. C'est pas compliqué, une récente législation et réglementation mise en vigueur par le gouvernement du Québec oblige les municipalités de mettre en place des services de récupération et de garde des animaux errants ou dangereux notamment. Les exigences de la loi impliquent des dépenses notables de la part des municipalités. Alors, peu importe la méthode de financement des infrastructures et des services à mettre en place, les municipalités devront percevoir de nouveaux revenus, soit payable par l'ensemble des contribuables par le biais de la taxation municipale, soit par la taxation des produits destinés aux animaux ou même une combinaison des 2. Dans un cas comme dans l'autre, vous PAIEREZ DES TAXES! Perso, ayant un animal donestique (chat), je pense que j'ai plus de responsabilités par rapport à ces services animaliers que ceux qui n'ont pas de chien ou de chat et j'appuie la position de la MRC.

    Cohérence et responsabilité - 2019-07-23 23:03
  • Pas d'accord du tout 😡 j'économise pour acheter de la nourriture de vétérinaire pour mes 2 chattes que j'ai acheter dans des refuges ! J'essaie de leurs offrir le meilleurs pour leurs santé et bien être et la vous voulez mettre une taxe pour qu'on paie encore plus cher ?? La plupart des gens qui ont des animaux et qui s'en occupent paie deja assez cher nous allons payer pour les inconscients ? Dsl mais la plupart des gens qui abandonnent leurs chats ou chiens sont aussi le genre a dépenser le moins possible pour leurs animaux (bouffe de marde + pas de soins véto -> vaccins, stérilisation mais étrangement 🙄 ils ont souvent les moyens pour les faire dégriffer ??? Bin vous penser que ces gens la vont payer une taxe de plus !!?? Je crois que le résultat va ressembler a une augmentation justement des abandons 😟 C'est ridicule comme solutions !

    Émélie - 2019-07-23 20:07
  • Belle logique de fonctionnaires...Augmenter le prix de la nourriture et articles pour animaux va faire en sorte qu'il y aura peut-être plus d'abandons d'animaux! Encore une fois taxons, c'est la seule solution très facile que nos élus trouvent toujours.🐾🤬

    M C J - 2019-07-23 12:25
  • en désaccord avec une taxe sur les produits d'animaux...encore les bonnes personnes qui vont payés … il y a plus que cela faire dans ce dossier d'abandon d'animaux ...et ce n'est pas en taxant les produits d'animaux que vous allez réglé le problème... c'est pas cela vraiment a ce qu'on s'attendait …déçu...très déçu …"je pense qu'une personne qui prends la peine de faire stéréliser ...soigner et acheter des produits animalier ...n'abandonnera pas son chat...ce n,est vraiment pas la bonne cible que vous voulez atteindre….

    Reneée Lebel - 2019-07-23 10:50
  • Les élus de la Mrc...
    Les citoyens qui les ont élus en pensent quoi eux-autres ???
    Je vous le dit tout de suite, en tant qu'électeur je n'ai pas voté pour ça, comme la majorité des gens j'en suis sûr.

    Claude - 2019-07-22 19:00
  • Une solution que je ne comprends pas. Je ne pense pas qu'un coût supplémentaire comme une taxe ferait une différence sur les obligations à protéger les animaux. Le coût pour ceux et celles qui ont adopté un animal est déjà élevé en plus des frais des vétérinaires qui soignent ces animaux. Etc. Et pourquoi ne pas taxer la bêtise humaine... elle semble très répandue! Il est vrai que cette bête-bêtise humaine est difficile à identifier. Oups... Il nous faut $ourire! Flûte alors...

    Constance B. - 2019-07-22 18:08
  • Les personnes qui achètent de la nourriture et des produits pour leurs chiens et /ou chats ne sont pas ceux qui laissent leurs animaux errants. Tout le contraire. La logique d’une taxe visant ces gens est assez tordue.

    Alain D’Anjou - 2019-07-22 18:04
  • D'accord avec toi Lise.

    René Lapointe - 2019-07-22 16:04
  • C'est du grand n'importe quoi cette nouvelle là!!

    Bobe Gratton - 2019-07-22 15:04
  • On a la taxe facile à la MRC! Une taxe ne règlera pas le problème des chats errants, la très grande majorité des propriétaires d’animaux sont des personnes responsables. Comme dans la société, en général, certains individus ne le sont pas et taxer tous les produits pour animaux ne les responsabilisera pas plus. C’est comme taxer les serviettes sanitaires pour les femmes, pas très brillant mais tjs facile d’inventer des taxes😏

    Lise - 2019-07-22 12:26
  • Je ne comprend pas le raisonnement de Lagacé. Pourquoi seulement les propriétaires de chiens et de chats? Pourquoi pas les proprios de chevaux, de poissons rouge, d'oiseaux et même ceux et celles qui n'ont pas d'animaux. C'est un problème qui nous concerne tous pas seulement ceux et celles qui ont des chiens et chats.

    René Lapointe - 2019-07-22 12:23
  • Mais pourquoi donc?

    Jean - 2019-07-22 11:29
  • Question... Est-ce que je peux blasphémer ?

    Jules - 2019-07-22 09:19