Publicité
22 juillet 2019 - 06:32

Les recommandations de jeunes de la région déposées au ministre de l’Éducation

Dans le cadre de la 22e édition des Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI), à l’automne 2018, le Carrefour international bas-laurentien pour l’engagement social (CIBLES) a offert un atelier destiné aux jeunes de secondaire 4 et 5 à Mont-Joli, Rimouski et Trois-Pistoles. 

Ce même atelier mené par divers organismes de coopération et solidarité internationale s’est déroulé dans 41 écoles à travers le Québec où plus de 5200 jeunes ont été invités à écrire au ministre de l’Éducation et à réfléchir sur le rôle que joue le système d’éducation actuel dans la construction d’une citoyenneté mondiale et solidaire tant sur les plans local qu’international.

La rencontre avec le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a eu lieu en juillet. C’est représenté par l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) et Racim Bedjaoui, élève de secondaire du Collège Trinité de Saint-Bruno-de-Montarville que la synthèse des voix des jeunes rencontrés a été remise au ministre. Au Bas-Saint-Laurent, c’est le député de Rimouski Harold Lebel qui a reçu les centaines de bulletins et recommandations émises par les jeunes de la région à l’endroit du ministre. 

Ces jeunes ont témoigné d’un fort intérêt pour les enjeux sociaux contemporains comme l’environnement, le vivre-ensemble, la justice entre les peuples. Un grand nombre d’entre eux souhaiteraient que le programme scolaire les intègre davantage et les aborde plus en profondeur pour les aider à comprendre et surtout à agir face à ces enjeux. Les élèves étaient invités à la suite de l’atelier à émettre des recommandations qui seraient ensuite remises au ministre et à déterminer une note sur 100 pour évaluer le programme scolaire en regard de son apport à leur compréhension du monde et à leur capacité à agir face aux problématiques sociales et environnementales actuelles.

«Le programme n’a malheureusement pas atteint la note de passage selon les résultats compilés des milliers de jeunes rencontrés et nous obtenions la même moyenne au niveau des jeunes du Bas-Saint-Laurent visités en classe», explique Sarah Charland-Faucher, coordonnatrice du CIBLES. 

«Je suis particulièrement fier d’avoir porté la parole des 5200 jeunes qui ont participé à l’action citoyenne des JQSI 2018. J’ai souligné au ministre Jean-François Roberge l’importance de lier l’actualité à l’enseignement pour apporter du concret ainsi que la nécessité de diversifier les approches éducatives afin d’accentuer l’intérêt des élèves. J’ai également précisé l’importance de valoriser et de revoir le cours d’éthique et de culture religieuse (ECR)» déclare Racim Bedjaoui. 

Le ministre Roberge a conclu la rencontre en invitant les membres de l’AQOCI à participer au processus de consultation de la révision du cours d’Éthique et cultures religieuses qui débutera cet automne. Un rendez-vous que le CIBLES ne ratera pas, conclut Sarah Charland-Faucher.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article