Publicité
21 juillet 2019 - 09:08

Un début d’été explosif à Dégelis

Le comité organisateur et son équipe de 20 organismes bénévoles dressent un bilan positif de la 2e édition de Dégelis en fête. Plus d’activités, plus de visiteurs et plus de participants... l’événement a été un succès sur toute la ligne.

La clé de la réussite semble d’ailleurs être le nombre important d’activités proposées. Les cavaliers, chevaux, danseurs, jeunes athlètes de volleyball de plage, camionneurs, chanteurs et joueurs de poker ont profité d’un centre-ville qui favorise de belles retrouvailles entre jeunes et moins jeunes, et ce, tout à fait gratuitement.

Notons aussi que 68 remorques et près de 100 chevaux ont participé au gymkhana, un record, tandis que 35 équipes étaient inscrites pour la nouvelle activité de volley-ball de plage, 57 camions pour le rodéo de camion et des milliers de festivaliers ont circulé sur les différents sites tout au long du week-end. 

MOBILISATION BÉNÉVOLE

La pénurie de bénévoles n’a pas touché Dégelis en fête. Vingt organisations bénévoles ont mobilisé leur troupe et ont mis la main à la pâte pour aider, que ce soit dans les bars, à la surveillance des jeux gonflables, à la logistique ou même en prenant en charge entièrement une activité. Au total, près de 15 000 $ ont été remis aux organismes impliqués. L’Escouade bénévole en Herbe, formée de jeunes âgés de 11 -12 ans, était aussi sur place.

Le comité organisateur souhaite finalement souligner la générosité des partenaires financiers. Leur appui a permis la gratuité sur tous les sites. C’est donc un cadeau qu’offrent les entreprises de Dégelis et de la région à leurs employés, un cadeau qu’offrent les commerçants à leurs clients, un cadeau qu’offre la Ville de Dégelis à ses citoyens. 

Un merci spécial doit aller à la Caisse des lacs du Témiscouata, partenaire majeur de l’événement. Merci aux partenaires, aux bénévoles et aux nombreux visiteurs.

C’est un rendez-vous à l’été 2020 pour une 3e édition de Dégelis en fête.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article