Publicité
18 juin 2019 - 14:52

De nouveaux locaux pour le CAPAB

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le Centre d’aide aux proches aidants des Basques (CAPAB) a procédé à l’inauguration de ses nouveaux bureaux situés à même ceux du Beaulieu commun, un nouvel espace de travail collaboratif de Trois-Pistoles, ce mardi 18 juin. Une belle annonce qui est le point culminant d’une série de nouveautés pour l’organisme. 

C’était ainsi jour de fête pour les membres de cette petite équipe dévouée à améliorer le quotidien de ceux et celles qui donnent beaucoup de temps et d’argent pour le bienêtre d’un proche. Plusieurs membres, ainsi que des dignitaires, étaient d’ailleurs présents afin de célébrer avec eux au coin des rues Vézina et Notre-Dame Ouest où on leur donnera dorénavant rendez-vous. 

«Nous avons maintenant pignon sur rue, ce qui est fantastique», partage le coordonnateur Guillaume Côté-Philibert. «Avant, nous étions au presbytère et les activités de groupe se faisaient au sous-sol. C’était donc un peu moins accessible à la population en général. En étant ici, sur la rue Notre-Dame, nous sommes plus visibles. C’est la suite logique de notre progression des dernières années.»

Depuis la création de l’organisme au printemps 2011, le CAPAB note une constante augmentation de ses membres et il est en mesure de soutenir de plus en plus de proches aidants. En moyenne, c’est environ 120 personnes qui bénéficient annuellement, de près ou de loin, de ses nombreux services (information, formation, soutien individuel et répit). Un chiffre très intéressant, mais encore relativement faible, lorsqu’on évoque qu’il y aurait environ 2000 proches aidants dans les Basques. Une personne sur quatre serait ainsi dans une telle situation. 

«On veut monter la barre un peu plus haut et continuer de soutenir ceux qui ont des besoins», mentionne le coordonnateur. 

COLLABORATION ET CRÉATION 

Le fait d’emménager dans un espace de travail collaboratif, comme c’est le cas avec le Beaulieu commun, situé dans les anciens locaux de Meubles J. Beaulieu, permettra également au CAPAB de tisser des liens avec d’autres organismes communautaires de la MRC des Basques et même de partager certaines ressources humaines et matérielles. Déjà, une collaboration se tisse avec Univers Emploi qui y possède aussi un bureau. 

«L’ambiance exceptionnelle du Beaulieu commun offre également un éventail de salles de différentes grandeurs qui permettra au CAPAB de tenir l’ensemble de ses activités sous un même toit», a souligné M. Côté-Philibert. «Il y a ici un très beau potentiel.»

NOUVEAUTÉS 

Décidément, le CAPAB a le vent dans les voiles et le déménagement dans ses nouveaux locaux est le point culminant d’un printemps qui a été très occupé. En avril dernier, l’organisme dévoilait son nouveau logo qui présente un oiseau portant sur son dos un cœur aux couleurs chaudes et dynamiques. En lien avec cette nouvelle image de marque, le CAPAB a aussi fait produire un nouvel encart promotionnel qui permet de connaître en un coup d’œil la mission et les services de l’organisme. 

«Nous avons aussi accueilli de nouvelles personnes dans notre équipe, dont Isabelle Blouin, une agente en relations humaines, afin d’être en mesure de répondre adéquatement aux demandes de soutien toujours plus nombreuses. C’est une ressource en or pour le soutien psychosocial et pour animer les activités de groupe», complète Guillaume Côté-Philibert, ajoutant que le Centre d’aide aux proches aidants des Basques a aussi le désir de pousser encore davantage sa présence sur le terrain afin de rejoindre encore plus de personnes dans le besoin. 

Notons en terminant que des proches aidants, membres du CAPAB, ont pris la parole au courant de l’activité d’inauguration. À travers de touchants témoignages, ils ont remercié le travail de l’organisme à leur égard. Du même coup, ils n’ont pas manqué de faire quelques doléances au député Denis Tardif, présent lui aussi. 

Pour plus de renseignements, il suffit de téléphoner au 418-851-4040. Il est aussi possible de suivre l’organisme sur Facebook et de visiter le site www.lecapab.com. 

 

Publicité

Commentez cet article