Publicité
8 juin 2019 - 07:00

La Première Nation Malécite de Viger signe une alliance internations

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Quatre nations autochtones, dont la Première Nation Malécite de Viger, ont signé une alliance internations pour affirmer leur droit à l’autodétermination et à l’autonomie gouvernementale. Des Chefs et représentants des Nations innues, malécites, abénakises et atikamekw étaient rassemblés le 6 juin à Québec afin de sceller cette entente.

«Que les relations entre nous, les Premières Nations signataires, soient fondées sur la reconnaissance et le respect de nos droits, besoins et culture respectifs, tout en favorisant l’entraide, la collaboration, l’échange et le partenariat, comme l’auraient fait nos ancêtres. Que nous, les Premières Nations signataires, soyons les gardiennes de ces engagements et en assurions la mise en œuvre», peut-on lire dans la déclaration.

Ces Premières Nations envoient un message clair aux gouvernements qu’aucune forme d’ingérence politique ne peut être tolérée lorsqu’il s’agit d’ententes ou de mesures susceptibles d’avoir un impact sur leurs territoires ancestraux jamais cédés, de Ndakinna, Nitaskinan, Nitassinan et de Wolastokuk.

«Depuis des temps immémoriaux, et ce, bien avant l’arrivée des colons européens, les Premières Nations innues, malécites, abénakises et atikamekw ont habité de façon continue sur les territoires de leurs ancêtres. Historiquement, lorsqu’il était question des zones de partage, nous avons toujours été en mesure de partager et de gérer équitablement l’utilisation du territoire. C’est à nous de décider ce que nous voulons ou ne voulons pas sur nos territoires», ont déclaré les élus.

Publicité

Commentez cet article