Publicité
23 mai 2019 - 06:00 | Mis à jour : 10:17

FireFit Championships 2019 à Témiscouata-sur-le-Lac

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Les 19, 20 et 21 juillet prochain, des pompiers du Québec, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick ont rendez-vous à Témiscouata-sur-le-Lac pour la compétition FireFit Championships 2019. Le champion du monde, Claude Bélanger, originaire du quartier Notre-Dame-du-Lac, sera bien entendu présent pour donner des conseils et participer aux épreuves.

«La compétition FireFit Championships est le sport le plus exigeant qui soit se déroulant en deux minutes. Aucun autre sport ne peut amener les sensations et les émotions aux compétiteurs que cette compétition peut apporter. Je serai particulièrement très fier de participer à cette compétition dans ma ville natale» a mentionné M. Bélanger.

Les épreuves auront lieu sur le site de l’aréna Jacques-Dubé. «Ce sera la seule compétition du genre au Québec cette année et il n’y en aura pas au Nouveau-Brunswick, c’est pourquoi nous attendons des compétiteurs des provinces voisines, également de l’Ontario», a expliqué Claude Bélanger. Cette compétition servira de qualification pour le championnat national.

«Nous devrions avoir plus de 100 participants (on accepte 150 inscriptions) pour la compétition individuelle et 32 équipes pour celle du relais. Nous invitons les pompiers de la région à s’inscrire sur le site du FireFit Championships», a précisé Francis Bérubé, président du comité organisateur. Les participants-compétiteurs ont jusqu’au 20 juillet pour s’inscrire. L’inscription se fait en ligne sur le site web : firefit.com, sous l'onglet, Registration.

ÉMOTIONS ET SENSATIONS

«C’est très demandant, un dépassement de soi», a souligné Claude Bélanger. Rappelons que le pompier a connu une fin de semaine de rêve, les 27 et 28 octobre 2018, à Sacramento en Californie. L’athlète a notamment remporté l’épreuve individuelle du Championnat du monde. Le pompier, qui travaille désormais à Longueuil, est devenu le premier Québécois à réaliser cet exploit.

Claude Bélanger a expliqué les différentes étapes de la compétition. Vêtus de leur uniforme de combat, les participants doivent accomplir plusieurs tâches comme grimper une tour de quatre étages avec un boyau de plusieurs dizaines de livres dans les bras, simuler une entrée forcée avec une masse, toucher une cible avec un jet d’eau et transporter un mannequin de 175 livres jusqu’à une ligne d’arrivée. «Notre équipement pèse environ 75 livres et nous devons réaliser les épreuves avec notre appareil respiratoire, ce qui demande encore plus d’efforts», a noté M. Bélanger.

«Claude Bélanger est devenu un ambassadeur pour ce sport méconnu au Québec. Cet évènement nous permettra de rendre hommage à ce grand compétiteur issu de notre service incendie et de faire connaitre davantage les exigences physiques reliées au métier de pompier. C’était un rêve depuis plusieurs années d’accueillir cette compétition d’envergure chez nous, j’en suis très heureux», a souligné M. Bérubé.

PROGRAMMATION

L’évènement débutera le vendredi 19 juillet avec une compétition junior pour les camps de jour, une clinique de préparation à la compétition pour les pompiers-participants de la région avec les conseils de Claude Bélanger et une épreuve pour les partenaires. Le samedi 20 juillet, ce sera la compétition individuelle suivie d’un souper méchoui et d’une soirée dansante en collaboration avec les Fêtes du 150e anniversaire de la paroisse de Notre-Dame-du-Lac. Le dimanche 21 juillet, il y aura les épreuves en équipe. «L’entrée sera gratuite sur le site pour venir encourager les participants et voir le travail des pompiers», a précisé le président du comité organisateur.

Le budget de l’évènement s’élève à 22 000 $ dont 11 000 $ pour faire venir les FireFit Championships. Le comité organisateur a dévoilé ses deux partenaires majeurs, l’entreprise Cascades Emballage carton-caisse et la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac. «Nous sommes très heureux que vous soyez un ambassadeur de Témiscouata-sur-le-Lac», a indiqué le maire Gaétan Ouellet à l’intention de Claude Bélanger.

Publicité

Commentez cet article