Publicité
16 mai 2019 - 10:04 | Mis à jour : 15:26

La résidence Le Couvent de Trois-Pistoles toujours en eau trouble

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La propriétaire de la résidence pour ainés Le Couvent de Trois-Pistoles, Sophie Drolet, est toujours en eau trouble. Après un avis du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent lui indiquant la possibilité de perdre sa certification, voilà qu’un de ses créanciers lui demande de rembourser une dette de 618 000 $.

Selon un reportage de Patrick Bergeron d’Ici Radio-Canada Bas-Saint-Laurent, il s’agit d’un préavis d’exercice d’un droit hypothécaire signifiant qu’elle doit cette somme à l’entreprise Groupe Dargis Inc. de Laval. Toujours selon les documents obtenus par Radio-Canada, la date d’échéance du prêt était le 21 novembre 2018. On lui donne aujourd’hui 60 jours pour rembourser cette dette. À la Ville de Trois-Pistoles également, Mme Drolet a un compte en souffrance, soit une somme de 7 837 $ en versements de taxes municipales impayées pour les années 2018 et 2019.

Rappelons que le CISSS du Bas-Saint-Laurent avait demandé à Sophie Drolet de mettre en place un plan de redressement pour corriger certaines lacunes observées à la résidence Le Couvent de Trois-Pistoles, pour ainsi se conformer aux exigences de sa certification de résidence privée pour ainés (RPA). Cet avis d’intention lui avait été envoyé le 12 mars dernier. Après certains correctifs apportés par la propriétaire, le CISSS du Bas-Saint-Laurent a autorisé, mais sous conditions, la résidence pour personnes âgées à poursuivre ses opérations.

À la suite de ce dernier élément dans le dossier de la résidence Le Couvent, le CISSS a laissé savoir qu’il poursuivra sa vigie afin de s’assurer de la pérennité des correctifs apportés et du respect des conditions émises à l’établissement. La résidence Le Couvent de Trois-Pistoles héberge 41 personnes, soit une clientèle autonome ou semi-autonome (en perte physique ou cognitive).

Publicité

Commentez cet article