Publicité
11 mai 2019 - 13:02

Courir pour les Zèbres : 7 km pour la bonne cause

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Mine de rien, l’événement «Courir pour les Zébres», au profit du Fonds Fondation Simon-le-Zèbre, est devenu une activité à ne pas manquer au début mai à Rivière-du-Loup. Ce samedi, ils étaient de nouveau près de 200 amateurs de course ou de marche à s’être présentés au Campus et de la Cité afin de parcourir en même temps 7000 mètres pour les 7000 maladies rares. 

Ce n’est d’ailleurs pas le temps frisquet et les rafales de vent qui auront effacé les sourires du visage des participants cette année. «Il fait froid? Pas de problème, courons pour se réchauffer!»Voilà l’attitude qui a été adoptée, le temps que le soleil perce enfin les nuages. 

Petits et grands ont ainsi multiplié les enjambées, à leur rythme, pour la bonne cause au courant de l’avant-midi. Avec la présence d'une course de 700 mètres pour les enfants, l’activité était familiale et conviviale. 

«Les gens viennent pour la cause et non pour performer ou quoi que ce soit. L’objectif est d’avoir du plaisir tous ensemble. C’est ce que j’aime le plus d’ailleurs : constater que tout le monde est heureux, malgré la fraicheur que nous avons aujourd’hui», partage Richard Roy, ambassadeur de l’activité au Bas-Saint-Laurent et physiothérapeute au Cinq-90.

Nul doute, à sa 4e organisation, le rendez-vous louperivois a été de nouveau couronné d’un beau succès. Il est d’ailleurs intéressant de constater que la popularité de l’événement se maintient dans la région. Même que celle-ci fait vraiment belle figure au niveau provincial. 

«Nous comptons 209 participants cette année, soit un peu plus que l’an passé. Je suis vraiment content de l’engouement, c’est près de 20 % de la participation nationale que nous avons ici à Rivière-du-Loup», s’est réjoui l’ambassadeur.

L’an dernier, Courir pour les Zèbres avait permis de recueillir environ 2 000 $ avec une participation similaire d’environ 200 coureurs. Sur la scène provinciale, c’est 13000 $ qui avaient été amassés. 

Notons que chaque ambassadeur régional a par la suite fait la remise d’un chèque de 500 $ à une maison de répit de sa région. L'organisation locale avait opté pour l’Auberge la Clé des Champs de Saint-Cyprien.

Le Fonds Fondation Simon-le-Zèbre tire son nom du jeune Simon, atteint d’une maladie rare, le syndrome de Sotos. Cette maladie touche 1 naissance sur 14 000 environ. Plus d’information sur http://simonlezebre.ca.

 

Publicité

Commentez cet article