Publicité
11 mai 2019 - 06:33

Première convention collective des signaleurs de Construction BML

Toutes les réactions 1

La CSN–Construction a annoncé le 9 mai la signature de la première convention collective des 25 signaleurs de Construction BML qui lui permettra d’offrir une meilleure qualité de vie à ces travailleurs qui risquent leur vie tous les jours au travail.

«Nous avons entrepris il y a quelque temps une opération de syndicalisation des travailleuses et travailleurs issus des sous-secteurs de la construction qui ne sont pas protégés par la loi R-20 et dont les conditions sont souvent exécrables, souligne d'entrée de jeu, le président de la CSN–Construction, Pierre Brassard. La convention qu'on vient de signer pour les signaleuses et signaleurs avec Construction BML entraine des gains majeurs pour eux. Nous en sommes très satisfaits.»

Alors qu'ils étaient payés en moyenne 14,95 $ l'heure avant d'être syndiqués, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs non assujettis (STTNA–CSN) gagnent 18 $ l'heure depuis le 1er janvier 2019 et gagneront 18,40 $ le 1er janvier 2020 et 18,85 $ le 1er janvier 2021. Cela représentera une augmentation de plus de 25 % à l'échéance de la convention.

«On connait toujours notre horaire la veille, vers 21 h. Ça va mal pour se planifier une vie. Notre rôle est de protéger les usagers de la route et les autres travailleurs sur les chantiers routiers afin d'éviter des accidents, mais on doit faire face à des automobilistes souvent impatients, agressifs, qui en viennent parfois aux coups. Notre salaire tournait autour de 15 $ l'heure, alors que le travail exige que nous nous mettions souvent en danger. Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs non assujettis – CSN (STTNA–CSN) étaient impatients d'améliorer leur sort.»

HEURES SUPPLÉMENTAIRES MAJORÉES

Des gains importants ont également été réalisés concernant les heures supplémentaires, qui seront pour leur part majorées de 50 %. Toutes les heures effectuées excédant 10 heures de travail par jour, 40 heures de travail par semaine ou la fin de semaine seront payables à taux supplémentaire.

Une prime de 2 $ l'heure sera accordée aux chefs d'équipe, peu importe le nombre d'heures effectuées dans la journée. Une prime de 1,50 $ l'heure est pour sa part accordée à tout salarié qui exécute un travail durant un quart de nuit.

Les travailleuses et travailleurs ont également obtenu plusieurs congés au-delà des normes du travail, tels que des congés pour obligation familiale, maladie, décès, mariage, naissance, etc. Les salariés ont aussi décroché jusqu'à 8 % d'indemnités de vacances après 8 ans de travail. Des indemnités de transport et de pension, ainsi que des pauses-café additionnelles lors d'heures supplémentaires ont été gagnées par les travailleurs.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo à tous les signaleurs de BML vous avez et méritez des conditions de travail décentes

    Bravo à la CSN–Construction, qui a négocié pour ceux qui sont considérés comme les derniers des derniers au sein des chantiers routiers.

    Milles fois bravos à tous.

    P.S. Aux automobilistes et camionneurs qui sont agressif envers les signaleurs, j'aurais une question simple. Pourquoi êtes vous comme ça??? Ils ne font que leur travail et ce ne sont pas eux qui écrivent les règles. Entre vous et moi vous agissez de façon égoïste, méprisante et ridicule. Bref vous agissez en digne représentants du Me, Myself & I (Moi, moi & moi)

    G.Duquette - 2019-05-11 07:38