Publicité
12 avril 2019 - 14:46

De bonnes nouvelles pour la Maison Martin-Matte de Trois-Pistoles

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La première Maison Martin-Matte à ouvrir ses portes à l’est de Québec pourra vraisemblablement voir le jour très bientôt à Trois-Pistoles. Après plusieurs années de travail, les responsables du projet confirment que les travaux de construction devraient débuter d’ici quelques semaines. 

La résidence, qui aura pignon sur la rue Gagnon, comptera 14 unités logement à prix abordables qui recevront des personnes handicapées physiques, traumatisées crâniennes, intellectuelles et visuelles.

«Nous attendons présentement l’aval de la Société d’habitation du Québec (SHQ). Dès que nous l’aurons et que le terrain sera dégelé, les travaux pourront débuter. On espère que ce sera à la fin du mois d’avril ou au début mai», souligne Josée Gagnon, chargée de projet à l’Association de personnes handicapées l’Éveil des Basques à Trois-Pistoles, l’organisme qui chapeaute le projet. 

Selon Mme Gagnon, la Maison Martin-Matte s’implantera naturellement dans le cadre de la vie communautaire pistoloise. Nul doute qu’elle viendra aussi répondre à un besoin criant dans la région, puisque les locataires des 14 logements ont été trouvés depuis un bon moment déjà. Une quarantaine de noms seraient même inscrits sur une liste d’attente. 

«Cette maison est attendue depuis plusieurs années. Il est aussi important de souligner que les résidents ne proviennent pas tous de la région des Basques. Certains sont originaires de Rivière-du-Loup, d’autres de Rimouski», précise Mme Gagnon. 

PROJET D’ENVERGURE 

La construction de la Maison Martin-Matte de Trois-Pistoles est évaluée à environ 3 150 000 $. Au cours de la dernière année seulement, plus de 600 000 $ ont été attachés au projet ce qui permettra sa réalisation, une fois pour toute. C’est l’entreprise Marcel Charest et fils de Saint-Pascal qui effectuera les travaux.

«L’aide du milieu a aussi été extraordinaire. Les résidents de la région ne nous ont jamais laissé tomber et nous avons remarqué une participation très généreuse lors de nos différentes activités.»

Rappelons que la réalisation de la maison avait été retardée, puisque les soumissions, reçues lors de l'appel d'offres en juin dernier, dépassaient l'évaluation initiale de 2,5 M$. 

 

Publicité

Commentez cet article