Publicité
5 avril 2019 - 09:39

Au tour de la Chambre de Commerce du Témiscouata de souhaiter le retour de l’harmonie à Témiscouata-sur-le-Lac

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 6

La Chambre de commerce du Témiscouata (CCT) s’est prononcée à son tour sur le conflit entre des citoyens du quartier Notre-Dame-du-Lac et le conseil municipal de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac. «Elle souhaite ardemment le retour de relations harmonieuses afin que nos gens d’affaires puissent profiter de l’économie locale», a laissé savoir le conseil d’administration dans un communiqué de presse.

«À l’heure où le Témiscouata n’est pas seulement largement exposé à la vue et au dire de chacun mais où, de surcroit, sa notoriété continue à se dégrader, le fait de faire parler de nous négativement, de bouder nos entreprises est un comportement qui doit être qualifié de dangereux, car mettant en péril nos petites et moyennes entreprises ce qui fait la richesse de notre région et on en a tous besoin», a-t-on poursuivi.

Cette sortie de la Chambre de Commerce du Témiscouata fait suite à des demandes de boycott des commerces du quartier Cabano par des citoyens de celui de Notre-Dame-du-Lac. Après l’homme d’affaires Christian St-Pierre, la Chambre de Commerce invite aussi les citoyens de cette communauté à travailler pour le bien commun de la collectivité. «Il ne faut surtout pas oublier que la pérennité des secteurs économiques du Témiscouata dépend de l’effort que chacun et chacune y mettra afin de régler le plus tôt possible cette impasse», souligne-t-on.

La Chambre de Commerce du Témiscouata dit se dissocier totalement des propos négatifs échangés lors de rencontres et qui nuisent à la prospérité des gens d’affaires de Témiscouata-sur-le-Lac. «Car depuis un certain temps, nos membres ainsi que plusieurs commerces disent que les gens ont diminué considérablement d’acheter des produits et services chez-eux ce qui inquiètent grandement nos entreprises locales. L’appel au boycott n’a pas lieu d’être dans une communauté tel que la nôtre. L’impact négatif réel reste difficile à évaluer présentement mais les conséquences peuvent devenir très graves à court et moyen terme (fermeture de commerce, faillite et perte d’emplois)», explique-t-on.

La Chambre de Commerce note également que ce conflit peut rendre des gens d’affaires hésitants à investir dans une communauté où la population s’entredéchire. «Nous vous demandons donc de travailler tous ensemble vers un avenir prometteur au Témiscouata», a conclu le conseil d’administration. Mentionnons également que des représentants de la Chambre de Commerce du Témiscouata devraient rencontrer le maire Gaétan Ouellet dans les prochains jours.

SÉANCES DU CONSEIL MUNICIPAL

Lors de la dernière séance du conseil municipal, la tension était à nouveau vive entre des citoyens et les membres du conseil municipal. Ce n’est pas sans rappeler celle du 17 décembre 2018 pour laquelle la Ville avait même qualifié certains gestes de «forme d’intimidation».

Par la suite, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac avait procédé à l’analyse des divers aspects visant la sécurité des lieux, l’évacuation en cas d’incendie et le maintien de l’ordre lors des séances publiques, et ce, en collaboration avec la Sûreté du Québec et le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

Le lundi 14 janvier dernier, le conseil municipal avait mis en place un service de sécurité pour faire suite à ces débordements vécus auparavant. Lors de cette séance, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac avait adopté le projet de la mise aux normes de l’eau potable du quartier Notre-Dame-du-Lac. À sa première tentative, la Ville avait reporté la séance du conseil municipal prévue à cet effet en raison de la présence de nombreux citoyens très déterminés à se faire entendre.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Les gens de notre dame boycotte cabano, les gens de cabano magasine à riviere du loup ça va pas bien

    Corbeau - 2019-04-09 18:57
  • Ça fait 2 ans que cabano à pas d'arena pas de glace à l'extérieur mais un citoyen de cabano veux un aréna à 2 glaces hein cabano à pas la population pour 2 glaces ça finira jamais Un prof pas fort

    Marie - 2019-04-07 19:02
  • Madame Bégin occupée vous de votre entreprise et le maire et les conseillers vont s'occuper de la ville un client écœuré

    Tetras - 2019-04-07 09:09
  • Quand il y a pu d'amour dans un couple ont fait quoi je veux une réponse ???merci

    Coyote - 2019-04-06 06:57
  • Bonne chance à la chambre de commerce, j'espère que vous pourrez convaincre M.le maire Gaétan Ouellet d'arrêter de provoquer ces citoyens sa ne mène a rien. Les consultations pour l'avenir de l'aréna Jaque Dubé se dérouleront tous dans le cartier de Cabano, ce qui est déplorable c'est que des frais pour louer une salle à la polyvalente de Cabano sont inutile car la salle Témiscouata dans le cartier Notr-Dame qui appartient à la ville aurait très bien pu recevoir les gens du Témiscouata comme à l'habitude lors de grandes réunions d'affaires ou rassemblement. J'espère que les gens d'affaires lui feront comprendre que ce n'est pas avec une attitude revancharde qu'il réussira à unifier les deux Cartier et s'attirer la sympathie des villages limitrophes.

    Une témiscouataine déçu! - 2019-04-05 13:10
  • C'est une excellente nouvelle! Je suggère d'ailleurs à la chambre de commerce de rencontrer le collectif social pour leur expliquer l'impact à court, moyen et long terme que leurs moyens de pression a sur le développement de leur quartier. Jeunes familles et entreprises, qui a envie de s'installer dans un milieu social fermé et hostile?

    Monique - 2019-04-05 12:16