Publicité
2 avril 2019 - 15:02

Crainte chez les résidents du Couvent de Trois-Pistoles

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent s'est fait rassurant et a effectué une mise au point alors que de nombreux résidents du Couvent de Trois-Pistoles se sont inquiétés d'une fermeture imminente de la résidence. Il n’y aura pas de fermeture automatique une fois le délai de réponse expiré.

À midi mardi, le CISSS n'avait reçu aucune réponse de l'exploitante, Sophie Drolet, propriétaire de la résidence alors que l'échéance est fixée à minuit aujourd'hui. Toutefois, il est déjà exclu une fermeture dans les prochains jours.

«Le CISSS analysera la réponse de l'exploitante dans les prochains jours et prendra une décision selon les éléments qui nous seront communiqués. Dans les faits, le CISSS dispose d'un délai pouvant aller jusqu'à 30 jours pour rendre sa décision», a précisé par courriel Ariane Doucet-Michaud, conseillère cadre aux communications stratégiques.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent a précisé que les résidents et leurs proches seront informés en priorité de la décision.

Rappelons qu'un avis d’intention de retrait de la certification a été envoyé par le CISSS le 12 mars dernier à l'exploitante. Cette dernière devait mettre en place un plan de redressement au cours des dernières semaines.

À la suite de son analyse de la situation, le CISSS a donc décidé d’utiliser les grands moyens pour obliger Mme Drolet à agir. À la fin du délai accordé, le CISSS pourrait prendre les actions légales pour enlever la certification de résidence privée pour ainés (RPA).

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Sophie Drolet est payé a chaque mois par les résidents, peux t'on savoir ou va l'argent ???? Les revenus lui permettent de faire des réparations.

    Alain Lavoie - 2019-04-05 21:32