Publicité
5 avril 2019 - 06:55

Inondations printanières : Hydro-Québec gère le barrage à Dégelis de façon responsable

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

«Hydro-Québec gère le barrage à Dégelis de façon responsable et la présence de l’ouvrage n’a aucun lien avec les inondations subies par certains propriétaires riverains dans les dernières années», a mentionné Réjean Savard, conseiller à la Direction Affaires régionales et collectivités chez Hydro-Québec.

En fait, Hydro-Québec garde le niveau d’eau du lac Témiscouata plus bas en hiver, soit un minimum de 7 centimètres au-dessus de la prise d’eau potable de Témiscouata-sur-le-Lac, et ouvre toutes les vannes de l’évacuateur de crue du barrage situé à Dégelis en avril pendant la crue des eaux au printemps. «De cette manière, l’ouvrage n’exerce plus aucune contrainte sur l’écoulement des eaux», a souligné M. Savard.

En 2018, Hydro-Québec a ouvert l’évacuateur de crue le 18 avril, soit presque un mois avant que des citoyens soient inondés. M. Savard trouvait important d’apporter des précisions utiles à la compréhension de la gestion hydrique au lac Témiscouata à la suite de la publication de la lettre d’opinion de Roger Beaulieu de Dégelis dans l’édition du 27 mars dernier d’Info Dimanche. «Sa perception de la gestion faite par Hydro-Québec est erronée», a souligné le porte-parole de la société d’état.

«Hydro-Québec devra être proactive dans sa gestion de l’eau du lac Témiscouata et devrait tenir compte des statistiques météo (précipitations de neige) et des prévisions printanières disponibles pour le Témiscouata. Le gestionnaire ne semble pas tenir compte de ses erreurs passées et garde le même modus opérandi. Avec le gros hiver 2019, un gros coup d’eau printanier est à prévoir; pourquoi ne pas laisser le lac se vider naturellement?», demandait M. Beaulieu.

«Nous comprenons les préoccupations des propriétaires riverains du lac Témiscouata, mais Hydro-Québec est plus que proactive. La gestion du barrage est faite en fonction des prévisions d’apports. L’ouverture de l’évacuateur de crue ne peut être à date fixe car c’est la nature qui guide les manœuvres et qui détermine à quel moment nous ouvrirons les vannes du barrage», a noté Réjean Savard.

Chez Hydro-Québec, des experts en gestion hydrique au centre de téléconduite sont en vigie 24 heures sur 24, 365 jours par année. Ils disposent d’équipements informatiques performants pour connaitre le niveau des bassins, les débits à l’évacuateur de crue et les prévisions des apports en temps réel. «Contrairement à ce qui a été publié, rien n’est automatisé et géré de l’extérieur. Les manœuvres sont exécutées en temps opportun par des opérateurs qui sont basés ici même, en région, en tenant compte des besoins du milieu et des contraintes environnementales. Le niveau minimum correspond à la profondeur de la prise d’eau de Témiscouata-sur-le-Lac. On ne peut pas priver les gens d’eau potable et il y a des poissons dans le lac», a souligné M. Savard.

À tous les ans, pendant l’hiver, Hydro-Québec abaisse donc graduellement le niveau du lac jusqu’au niveau minimum pour limiter les impacts de la crue du printemps. «Actuellement, nous sommes à 7 centimètres du niveau minimum, ce qui démontre l’efficacité de notre gestion de ce lac qui draine les eaux d’un bassin versant de 2560 kilomètres carrés. Le bassin ne peut pas absorber toute l’eau qui s’y draine en période de crue», a précisé le porte-parole.

Réjean Savard a souligné que «l’intensité de la crue du printemps dépend uniquement des conditions météorologiques. La crue sera moins forte si la fonte de la neige accumulée est lente avec moins de chaleur et peu de précipitations en eau. Par contre, un printemps chaud et pluvieux va accélérer la fonte de la neige et augmenter les risques d’inondation», a-t-il expliqué.

Hydro-Québec offre son entière collaboration aux municipalités riveraines, entre autres, en les informant des prévisions d’apports et en leur transmettant les données de débits au barrage. De plus en saison estivale, la société d’état s’assure de maintenir le niveau d’eau du lac Témiscouata pour permettre la pratique des activités nautiques.

Les personnes qui voudraient obtenir davantage d’informations peuvent se rendre sur le site Internet de la MRC de Témiscouata pour consulter le document sur la gestion hydrique au barrage de Dégelis.

Publicité

Commentez cet article