Publicité
6 février 2019 - 06:56

Un service de garde pour relancer l’école de Saint-Marc-du-Lac-Long

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

L’école de Saint-Marc-du-Lac-Long a dû mettre un terme à ses activités pédagogiques cet automne en raison d’un manque d’élèves. Un projet de service de garde pouvant accueillir les enfants dans cet établissement est en développement, de concert avec l’agente de développement de la Municipalité de Saint-Marc-du-Lac-Long, Carole Tardif.

«Nous sommes encore à l’étape de la compréhension de la dynamique et de l’établissement des besoins du milieu pour les parents d’enfants en bas âge à Saint-Marc-du-Lac-Long», souligne-t-elle. De plus, les deux garderies qui étaient actives dans la municipalité ont fermé leurs portes. Cette démarche s’inscrit dans la volonté de ce milieu rural de maintenir et de développer sa communauté.

«Nous avons eu un électrochoc avec l’arrêt des activités pédagogiques à l’école. On s’est demandé ce qu’on peut faire pour que les choses se remettent en marche et nous sommes présentement en train de prendre une direction intéressante», explique Mme Tardif.

Cette dernière précise que les parents établis à Saint-Marc-du-Lac-Long ont la liberté d’inscrire leur enfant ailleurs que dans l’école de leur milieu immédiat, ce qui, dans le cas de Saint-Marc-du-Lac-Long, a entrainé l’arrêt des activités pédagogiques en raison du manque d’élèves.

De l’aide au devoirs, des activités parascolaires, un service de garde le matin, le midi et le soir pourraient être développés afin d’amener une valeur ajoutée au cadre scolaire. L’objectif de ce projet d’implantation d’un service de garde à l’école est de «bonifier le panier de services offerts à la communauté pour favoriser le maintien des services pédagogiques à l’école.»

Des rencontres avec les parents sont planifiées afin de cerner et de préciser leurs besoins. «On veut savoir ce qu’on peut faire pour que l’école et le milieu de vie soient intéressants, et ce que la municipalité peut faire pour le développement. On veut déterminer ce qui manque, aucune piste ne sera écartée», ajoute Mme Tardif.

Pour le moment, un modèle hybride entre une garderie en milieu scolaire et en milieu familial est préconisé, mais nécessiterait une dérogation. Carole Tardif précise que le modèle sera retenu et développé en fonction des fonds disponibles et des besoins du milieu. Cette dernière souhaite que ce projet favorise la rétention des familles avec des services bonifiés, et que les parents d’enfants d’âge scolaire privilégient ainsi leur école locale.

Depuis deux ans, des efforts de développement pour l’accueil et l’intégration de nouvelles familles visant à favoriser leur intégration à Saint-Marc-du-Lac-Long sont déployés. Plusieurs projets sont en cours afin d’améliorer les conditions de développement de la Municipalité.  

Publicité

Commentez cet article