Publicité
29 janvier 2019 - 12:07 | Mis à jour : 13:43

Légère hausse de taxes à Témiscouata-sur-le-Lac

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

L'administration municipale de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac a présenté aux citoyens, le 28 janvier, les prévisions budgétaires pour l’année 2019. Les contribuables remarqueront une légère hausse de taxes pondérée de 1,55 %. Le budget, plus important que le précédent, s'élève quant à lui à un peu plus de 10 M$. 

Cette hausse de taxes représente concrètement une augmentation entre 23 et 40 $ pour une résidence moyenne de 159 505 $, selon sa localisation et si elle est desservie par les services. Notons que même si le projet de raccordement en eau potable va débuter cette année, c'est plutôt l'année prochaine que les citoyens verront leur compte de taxes être touché. 

«Depuis les cinq dernières années, nous sommes restés en deçà du taux d'inflation. L'an dernier, la variation moyenne pondérée était de 1,37 %. Il faut rester compétitifs et attractifs pour attirer autant les nouvelles entreprises que les familles», a partagé le maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Gaétan Ouellet.

Pour une résidence moyenne, dont la valeur a baissé d'environ 3000 $ avec le nouveau rôle d'valuation, les citoyens de Notre-Dame-du-Lac (desservis) paieront 2 616 $ en taxation au cours de la prochaine année, alors que ce sera 2 542 $ pour leurs voisins de Cabano (desservis). Ces chiffres étaient respectivement de 2 874 $ et 2 193 $ en 2010 après la fusion. Au cours des neuf dernières années, on parle ainsi d'une baisse de 258 $ pour Notre-Dame-du-Lac et d'une augmentation de 349 $ pour Cabano. 

«On se fait rassurants. Il y a présentement une inquiétude sur les dettes et sur l'impact du projet d'eau potable. Oui, il y a aura une augmentation de taxes, mais il faut se dire que d'autres dettes vont tomber aussi dans le futur. L'impact ne sera donc pas aussi important que les gens le craignent», a expliqué le maire.

«À mesure que les dépenses qui appartenaient au deux villes tombent, et que les nouvelles dettes, communes depuis la fusion, prennent la place, on s'approche d'un équilibre», a-t-il ajouté. 

BUDGET 

Le budget 2019, avant amortissement, s'élève à 10 029 280 $ ce qui représente une hausse de 199 829 $ comparativement à celui de 2018. Les dépenses concernent l'administration et l'urbanisme (22 %), la police et la sécurité incendie (8%), les travaux publics (25 %), les déchets et recyclage (6 %), les activités récréatives, culturelles et communautaires (19 %), les dettes (10 %) et les égouts et l'eau (10 %). 

Quant à la richesse foncière de la Ville, elle a augmenté de plus de 14 M$, passant de 439 420 800 $ à 453 500 200 $ à Témiscouata-sur-le-Lac. Cette variation s'explique entre autres par les derniers ajouts (constructions) pour 7 M $ et l'augmentation du rôle triennal 2019-2020-2021 qui représente également 7 M$. 

PÉRÉQUATION 

Par ailleurs, les élus ont expliqué que la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac ne recevra pas de montant de péréquation en 2019. L'aide du gouvernement en redevances a considérablement baissé au cours des dernières années. 

«Des sommes ont été retranchées chaque année, si bien que cette fois, nous avons travaillé notre budget avec 600 000 $ de moins d'aide gouvernementale. Ça nous oblige à revoir nos façons de se préparer.»

Lundi soir, les membres du conseil municipal ont aussi souligné qu'une séance spéciale sera tenue en mars prochain afin d'informer la population sur le remboursement de la dette. L'adoption du budget 2019 a été réalisé devant une trentaine de personnes à l'hôtel de ville. Le même nombre était réuni au BeauLieu Culturel, dans le quartier Notre-Dame-du-Lac, pour assister à la retransmission. 

 

Publicité

Commentez cet article