Publicité
3 décembre 2018 - 09:55 | Mis à jour : 12:37

Le Collectif social se défend

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

Dans un communiqué de presse émis le lundi 3 décembre, le Collectif social se dit victime d'interventions médiatiques qui lui sont «préjudiciables» et rappelle qu'il n'est pas l'auteur de la pétition anonyme qui propose la défusion des quartiers de Cabano et de Notre-Dame-du-Lac.

Le collectif reproche au journal Info Dimanche d'avoir rapporté que la pétition est une réaction aux nombreux blocages du Collectif social. Le journal rappelle qu'il ne s'agit pas du point de vue du journaliste, mais de celui du maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Gaétan Ouellet.

Dans l'article mis en ligne le 27 novembre et publié dans l'édition papier du 28 novembre, on peut d'ailleurs lire : «Le maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Gaétan Ouellet ne s’est pas dit surpris par l’initiative, soulignant qu’il s’agit d’une minorité plus radicale qui réagit devant les nombreux blocages provenant du Collectif social de Notre-Dame-du-Lac.»

Info Dimanche s'est limité a rapporté une hypothèse soulevée par le premier magistrat de la municipalité. Soulignons qu'à aucun moment il n'est suggéré que le Collectif social puisse être l'auteur de ladite pétition et qu'il n'est pas non plus l'objet du reportage.

Le collectif reproche aussi aux élus «anciens et actuels» d'avoir tenu des propos mensongers sur les ondes radiophoniques (sans toutefois nommer les diffuseurs concernés) à son sujet.

Le Collectif social termine en soulignant que ses actions sont publiques, identifiées, souhaitant être considéré dans le processus de décision de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • On peut comprendre que des citoyens deviennent exaspérés par ces continuels "Cabano par ci et Notre-Dame-du-Lac par là". Il est grand temps de parler de Témiscouata-sur-le-Lac et laisser le Conseil municipal faire son travail. Ce climat toxique n'est pas l'idéal pour donner le goût à des familles et des entreprises de venir s'installer chez-nous et tout Témiscouata-sur-le-Lac en est perdant.

    Monique - 2018-12-03 16:18