Publicité
12 novembre 2018 - 13:33 | Mis à jour : 13:40

Chimiothérapie par intraveineuse ou une immunothérapie

Une trousse réconfort pour les personnes qui débutent un traitement

L’Association du cancer de l’Est du Québec a annoncé le 12 novembre le lancement d’un nouveau service, la trousse réconfort, qui sera remise aux personnes qui débutent une chimiothérapie par intraveineuse ou une immunothérapie dans les cliniques d’oncologie de l’Est-du-Québec. Plus de 3000 personnes reçoivent chaque année un diagnostic de cancer et nombre d’entre elles doivent entreprendre ces traitements.
 
De longues visites à l’hôpital, loin du confort de la maison…c’est là que la trousse réconfort entre en jeu pour apporter chaleur et mieux-être aux personnes avec ses différents objets tels qu’une couverture douce et confortable, une gourde adaptée à leurs besoins, un cahier de mandalas et des crayons, une boîte de menthes, un carnet de notes et un crayon et une carte d’espoir fabriquée par des élèves de la région. 
 
En remettant ces trousses réconfort, l’Association veut poser un geste de proximité significatif envers les personnes de l’Est-du-Québec lors de leur première journée de traitement. Cette trousse réconfort s’ajoute à de nombreux autres services de proximité offerts par l’Association avec le soutien essentiel de ses bénévoles, donateurs, partenaires et employés : des services d’hébergement, d’entraide, d’information et de soutien psychosocial qui les aident à se sentir mieux physiquement et psychologiquement. 
 
Des partenaires essentiels 

«Nous sommes très fiers de lancer aujourd’hui ce nouveau service qui n’aurait pas pu voir le jour sans le soutien de nos partenaires engagés, soit la Fondation Molson, Judy Martin, fondatrice du Fonds «La Cloche» et Jeff Shamie, président-directeur général de la Fondation du cancer des Cèdres du Centre universitaire de santé McGill. Nous voulons souligner aussi la collaboration des enfants, des professeurs et des directeurs d’écoles de la région dont celles des Cheminots-de L’Envol de Métis-sur-Mer, des Bois-et-Marées de Sainte-Luce et du Grand-Pavois de Sainte-Agnès de Rimouski pour la confection des cartes d’espoir, de la Friperie de l’Est et d’Heritage Bas-Saint-Laurent. Au cours des prochains jours, l’Association distribuera ces trousses dans les seize cliniques d’oncologie de l’Est-du-Québec et nous désirons remercier les équipes d’infirmières-pivot et les bénévoles qui les remettront aux personnes», a lancé le directeur général de l’organisme, Nelson Charette.
 
La Fondation Molson, partenaire majeure du projet avec une contribution de 125 000 $, a rendu possible la distribution de ces trousses réconfort dans tout l’Est-du-Québec. L’Association tient à souligner cet appui essentiel de la Fondation Molson, une fondation familiale vouée au mieux-être de la population : «La Fondation Molson est fière d’apporter son soutien à l’Association du cancer de l’Est du Québec pour concrétiser ce projet profondément humain et solidaire à l’égard des communautés de l’Est-du-Québec. Ces trousses réconfort ne sont pas que matérielles. Elles favorisent le mieux-être et la dignité des personnes atteintes de cancer», a indiqué Andrew Molson, président de la Fondation Molson. 
 
L’origine de la trousse réconfort vient de la générosité et de l’implication de madame Judy Martin. C’est lors de ses propres traitements de chimiothérapie que Mme Martin a eu l’idée de remettre une trousse aux patients atteints de cancer du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) en créant le Fonds «La Cloche», en partenariat avec la Fondation du cancer des Cèdres et de Cedars CanSupport : «Ma sœur m’a offert une trousse réconfort quand j’ai débuté la chimiothérapie. J’ai utilisé la couverture à chaque traitement parce que j’avais toujours froid. Cela m’a aidée à me tenir au chaud. Offrir cette trousse réconfort, c’est une façon de « donner au suivant. Je suis redevable aux équipes de l’Association du cancer de l’Est du Québec et de la Fondation du cancer des cèdres, qui ont contribué à répandre l’amour par la distribution de trousses réconfort dans une région si chère à notre famille». 
 
Le président-directeur général de la Fondation du cancer des Cèdres du CUSM, Jeff Shamie, est heureux d’avoir soutenu madame Martin dans sa belle initiative : «C’est un grand bonheur pour notre Fondation de constater que les personnes de l’Est-du-Québec peuvent elles aussi recevoir une trousse réconfort lors de leur premier traitement de chimiothérapie».
 
En remettant cette trousse au début des traitements de chimiothérapie et d’immunothérapie, l’Association du cancer de l’Est du Québec se rapproche davantage de la personne atteinte en lui faisant connaître l’ensemble de ses services. La clientèle pourra choisir celui qui répond le mieux à ses besoins pour assurer son mieux-être physique et psychologique, selon les différentes étapes qu’elle aura à traverser. 

 

Publicité

Commentez cet article