Publicité
6 octobre 2018 - 10:32

L’éducation au don d’organes atteint un nouveau sommet

Après avoir planté son drapeau au sommet de l’Everest, l’organisme Chaine de vie, qui vise à faire des jeunes des ambassadeurs de la discussion famille invite la population les 13 et 14 octobre, à planter un drapeau au sommet d’une montagne de sa région au nom de l’éducation au don d’organes. Le défi du Bas-Saint-Laurent se déroulera cette année au Mont Comi à Saint-Donat de Rimouski le 14 octobre.

 Les fonds amassés lors de cet évènement qui rassemble toute la chaine du don d’organes permettront à l’organisme de poursuivre son œuvre, d’une importance capitale, celle d’éduquer les jeunes de 15 à 17 ans sur le don d’organes et de tissus dans leur cours d’anglais.

 C’est dans le cadre de la Journée mondiale du don d’organes et de la greffe que la population sera invitée à se joindre à ce bel évènement familial pour venir gravir une montagne de sa région en compagnie de représentants de la chaine du don d’organes composée de médecins, infirmières, personnes greffées, familles de donneurs, enseignants, élèves, grimpeurs et personnalités publiques. Cet évènement qui se déroulera sur 15 montagnes au Québec et 2 en Europe vise à amasser des fonds pour financer les activités de développement et de déploiement de l’organisme Chaine de vie. L’évènement est rendu possible grâce à l’appui de centaines de bénévoles de partout au Québec.

Au Québec, chaque année près de 1 000 personnes se retrouvent en attente d’une greffe qui pourrait leur sauver la vie. Quand on sait que moins de 1% des personnes qui décèdent peut devenir des donneurs potentiels, on se rend compte que chaque don compte. Environ le quart des familles de donneurs potentiels hésitent encore à autoriser le don d’organes, souvent parce qu’elles n’ont pas eu le temps d’aborder ce sujet avec l’être cher. Par respect pour la famille, l’équipe médicale respecte toujours cette décision.

Publicité

Commentez cet article