Publicité
26 septembre 2018 - 06:00

Un seul comité de paroisse pour aider les personnes démunies à Rivière-du-Loup

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Une collaboration amorcée l’an dernier sur le terrain à l’occasion de la guignolée et de la campagne des paniers de Noël, les trois comités de paroisse sont maintenant officiellement regroupés pour former un seul organisme sous l’appellation Saint-Vincent-de-Paul de Rivière-du-Loup.

Les bénévoles des anciens comités Amico Saint-Ludger, Action et Entraide Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul masculine de Saint-Patrice œuvrent donc maintenant sous une bannière commune. Si son action est davantage visible à l’approche de la période des fêtes, notez que la Saint-Vincent-de-Paul travaille également en cours d’année à l’aide alimentaire en collaboration avec le Carrefour d’initiatives populaires.

Son conseil d’administration est composé des personnes suivantes : Gilles A. Pelletier (président), Gilles Lapointe (vice-président), Luc Rousseau (trésorier), Bernard Cyr (sercrétaire) et Julien Perron (administrateur). Ils reçoivent de l’aide sur le comité des membres suivants : Pierrette Mailloux, Micheline Mercier, Diane Côté et Jacques Mercier. Ils proviennent des trois quartiers de la ville de Rivière-du-Loup.

Il faut également noter que près d’une centaine de bénévoles apportent leur collaboration pour la préparation des paniers de Noël de même que celle d’organismes, de commerces, des médias et d’autres bénévoles lors de la guignolée. Puisqu’il détient une charte reconnue, ce nouveau comité peut émettre des reçus pour fin d’impôts à tous ses donateurs.

Mentionnons aussi que ce comité se distingue de la Saint-Vincent-de-Paul féminine qui a comme œuvre principale la récupération de la lingerie et des articles de maison dans le but de les revendre à prix modique aux gens dans le besoin.

Nous sommes déjà à la fin du mois de septembre, la Saint-Vincent-de-Paul de Rivière-du-Loup est donc au travail afin de préparer la prochaine campagne des paniers de Noël. À cet effet, la guignolée aura lieu du 26 novembre au 2 décembre et celle des médias le 6 décembre. Le comité a reçu l’an dernier 336 demandes de paniers de Noël. De celles-ci, 81 provenaient de familles composées de 4 à 6 personnes tandis que 50 % des demandes proviennent de personnes seules. Ses bénévoles ont recueilli dans le milieu plus de 40 000 $ (denrées et argent), notamment par l’entremise de la guignolée.

Publicité

Commentez cet article