Publicité
30 mai 2018 - 06:00

Près de 350 adolescentes vivent leur première Célébration Fillactive

Alors qu’une fille sur deux abandonne le sport à la puberté, quelque 350 adolescentes en provenance de 10 écoles secondaires du Bas-Saint-Laurent, dont 6 en provenance du KRTB, ont participé à la Célébration Fillactive pour renverser cette tendance. Elles étaient réunies le 29 mai au Parc Beauséjour de Rimouski afin de relever le défi de courir une distance de 5 ou de 10 kilomètres et pour découvrir de nouvelles activités physiques susceptibles de leur plaire.

Faire bouger les filles, c’est la mission que s’est donnée Fillactive lors de sa création en 2007. Déployée au Bas-Saint-Laurent grâce à la Démarche COSMOSS et au soutien financier de l’URLS, l’approche Fillactive est basée sur un service d’accompagnement personnalisé et flexible qui permet aux écoles de faire bouger les filles à travers des activités adaptées à leurs enjeux et réalités.

L’école secondaire Transcontinental, à Pohénégamook, figure parmi les écoles qui ont saisi l’opportunité que propose Fillactive pour inciter les adolescentes à faire davantage de sports. «Le processus d’entrainement est bien adapté aux filles. Je vois déjà les impacts positifs : l’appartenance à un groupe, l’apprentissage de la persévérance et la découverte des bienfaits du sport. Aujourd’hui, nous ressentons toutes un sentiment de fierté, sans oublier l’amitié qui maintenant nous unit grâce au sport», précise la responsable scolaire et enseignante, Isabelle Soucy.

Cette année, les Célébrations Fillactive se déroulent dans 7 villes du Québec et de l’Ontario, dont Rimouski, et réunissent près de 13 000 adolescentes. Au Bas-Saint-Laurent, près de 350 filles provenaient des 10 écoles secondaires dont celles-ci : La Vallée-des-Lacs, Dégelis, Transcontinental, Trois-Pistoles, Rivière-du-Loup (école publique et Collège Notre-Dame).

L’adhésion des écoles secondaires va bon train et suscite de l’enthousiasme. «Nous nous réjouissons de constater que de nouvelles écoles manifestent déjà l’intérêt de s’ajouter aux troupes dès la rentrée scolaire de l’automne prochain. Fillactive répond aux préoccupations des partenaires COSMOSS de renverser la tendance de l’abandon du sport chez les adolescentes, d’inciter les filles à prendre soin d’elles et de leur santé. L’approche Fillactive nous permet de contribuer au développement et à l’épanouissement de ces femmes en devenir», souligne Lucille Porlier, membre du comité régional de coordination COSMOSS et directrice générale de l’URLS Bas-Saint-Laurent.

Les statistiques entourant la pratique de l’activité physique chez les jeunes filles sont alarmantes. Neuf filles sur dix, de 12 à 17 ans, n’atteignent pas le niveau d’activité physique recommandé par jour pour être en santé. Le manque de modèles féminins, le corps qui change et la peur d’être jugée sont tous des facteurs qui contribuent à cette réalité. Fillactive démontre que la présence d’amies, d’encouragements, de modèles féminins et de plaisir sont des leviers qui incitent les adolescentes à bouger au quotidien.

Publicité

Commentez cet article