Publicité
20 avril 2018 - 15:28

De vraies fausses nouvelles à la Bibliothèque Françoise-Bédard

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

La Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (JMLDA) est toujours dignement soulignée à la Bibliothèque Françoise-Bédard. Cette année ne fait pas exception. Ce soir, lors d'un 5 à 7, cinq livres d’auteurs de la région ainsi que celui de l’édition 2017 de «Lire au loup» seront lancés lors de cette grande fête. Le rendez-vous est donné.

En effet, à l’occasion d’un 5 à 7 convivial où vin et bouchées seront servis, les auteurs Jean-Guy Chouinard (Un combat inachevé), le jeune Taïm Girardin (Les aventures d’Argentin et de Tihangano), Gabrielle Filteau-Chiba (Encabanée), Nathalie Le Coz (Le Québec à 5 km/h) et Joëlle Rivard (Le berger des loups) présenteront ainsi leur dernier-né.

CONCOURS LITTÉRAIRE

Le concours littéraire où enfants, ados et adultes étaient invités en mars à s’improviser journalistes et à inventer de toutes pièces une fausse nouvelle (« fake news ») a quant à lui connu un véritable succès. Au-delà de 30 articles ont été reçus et l’heure est maintenant venue de lancer le journal «La fausse nouvelle du jour». Les gagnants seront dévoilés ce vendredi soir.

Une publication où chaque nouvelle est plus loufoque ou spectaculaire que la précédente. Crash à l’aéroport, enlèvement de Monsieur Mô, incendie au parc des Chutes, acquisition de Carey Price par les 3L et trésor paléontologique sous la côte Saint-Pierre ne sont que quelques-unes des nouvelles qui défraient les manchettes. Exclusivités, scandales et glamour sont assurément au rendez-vous de cette édition unique.

La Bibliothèque profite finalement de la JMLDA pour lancer la publication du concours «Lire au loup» 2017, dont le thème était Vents d’ici, à laquelle de nombreux auteurs ont également contribuée. Pour plus d’informations : 418 862-4252 ou au 418 867-6668. Le 23 avril a été décrété Journée mondiale du livre et du droit d’auteur par l’UNESCO et que cette journée est célébrée dans 80 pays.

COUP DE COEUR

À cet effet, Info Dimanche vous présente son coup de coeur ! En exclusivité, la vraie fausse nouvelle de Vincent Ouellet et des 3L de Rivière-du-Loup.

Carey Price… la nouvelle acquisition des 3L!
Par Vincent Ouellet

Plusieurs se doutaient de quelque chose, mais jamais d’un coup d’éclat pareil! En effet, après que le cerbère des 3L Guillaume Decelles ait subi une grave commotion cérébrale, les troisièmes favoris pour remporter la coupe Verdure ont refusé de céder le filet à Loïc Lacasse en raison de ses récentes contre-performances. Ils ont plutôt fait appel au gardien de but étoile des Canadiens de Montréal, Carey Price.

Toute cette histoire qui semble pour le moins invraisemblable a débuté le mois de décembre  dernier. Le gardien de la Ligue Nationale de Hockey (LNH) s’était fait passer pour Derick Roy, le troisième gardien des 3L. Nous étions tous ébahis par sa performance de cinquante et un arrêt contre les Marquis de Jonquière. Cela s’est poursuivi durant les dix-neuf rencontres suivantes où Carey Price a conservé une moyenne d’efficacité de 1.000 et une moyenne de buts alloués de 0.00, n’accordant aucun but à ses vingt départs. Le joueur de concession  des Canadiens s’est fait démasquer avant-hier alors qu’une caméra située à l’arrière du centre Premier Tech l’a filmé à sa sortie après la partie l’opposant aux Éperviers de Sorel-Tracy.

Tout ce cirque explique maintenant pourquoi les Canadiens l’avaient placé sur la liste des blessés quelques semaines auparavant et également pourquoi il refusait de donner une entrevue avec les journalistes après les parties. La question que nous nous sommes tous posée après qu’il s’est fait démasquer : pourquoi a-t-il  accepté de venir jouer à Rivière-du-Loup plutôt que de rester avec les Canadiens? La réponse est bien simple. Les 3L lui ont garanti la seule chose qu’il ne pouvait obtenir avec l’équipe de Montréal : une victoire!

Bien évidemment, cette [nouvelle] n’a pas fini de faire jaser et nous serons très heureux de vous tenir informés de tout développement à ce sujet.

 

Publicité

Commentez cet article