Publicité

9 février 2016 - 09:49 | Mis à jour : 10:26

Début de la poursuite de Carol Jean et Benoit Leclerc contre VMD

Rivière-du-Loup – La poursuite de Carol Jean et Benoit Leclerc, les deux ex-courtiers vedettes de Valeurs Mobilières Desjardins (VMD) de Rivière-du-Loup, s’est amorcée lundi en Cour supérieure du Québec au palais de justice de Rivière-du-Loup.

Les deux courtiers soutiennent qu’ils ont fait les frais d’un «congédiement fait sans motif sérieux et de manière abusive le 3 novembre 2011», soit il y a un peu plus de quatre ans. Ils sont représentés par Me Serge Létourneau de la firme Létourneau & Gagné Avocat.

Le procès est prévu pour une période 19 jours. Une vingtaine de témoins devraient être appelés à la barre. Les deux hommes réclament plus de 2 M$ à la firme de courtage.

La poursuite entend faire la preuve que VMD était au fait de l’existence d’un compte d’un client non canadien, aux Bahamas et en aurait même fait la promotion. Deux ex-présidents de Valeurs Mobilières Desjardins, des périodes de 2001 à 2009, seront aussi appelés à titre de témoins.

Rappelons que Messieurs Jean et Leclerc avaient été mis à pied avec sept autres employés de Valeurs Mobilières Desjardins, ailleurs au Québec, pour avoir conclu des transactions non autorisées dans des comptes aux Bahamas.

En 2013, l’Organisme canadien de règlementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) a confirmé qu’aucune sanction ou mesure disciplinaire ne serait prise à l'encontre de Carol Jean et Benoit Leclerc.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article