Publicité

14 octobre 2015 - 06:44

Les Fusiliers du St-Laurent veulent recruter des travailleurs saisonniers

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Rivière-du-Loup – Signe de temps plus difficiles et d’une particularité régionale, le régiment Les Fusiliers du St-Laurent cherche à recruter chez les travailleurs saisonniers et les employés à temps partiel.

Le lieutenant-colonel Alain Desjardins, commandant des Fusiliers du St-Laurent, a expliqué que les travailleurs saisonniers trouveraient dans l’unité de réserve de l’Armée canadienne un emploi à temps partiel qui constituerait un revenu d’appoint au régime de l’assurance-emploi.

Le régiment, qui a des installations à Rivière-du-Loup, Rimouski et Matane, compte 269 postes essentiellement à temps partiel. On note une douzaine de permanents. Actuellement, une centaine de postes sont vacants dans les trois points de présence. À Rivière-du-Loup seulement, une cinquantaine de recrues pourraient être ajoutées à un nombre semblable de membres de la réserve.

« C’est près de 1 300 000 $ en salaire et 400 000 $ en achat de biens et services par année », a indiqué le lieutenant-colonel pour souligner l’impact de la Force de réserve dans le milieu bas-laurentien. À Rivière-du-Loup, le régiment possède un manège militaire situé sur le boulevard Armand-Thériault.

POUR QUI?

Pour faire partie de l’unité Les Fusiliers du St-Laurent, les candidats doivent être âgés entre 16 et 56 ans, avoir une bonne santé, réussir le test de condition physique et répondre aux normes d’éducation (minimum secondaire 4, 24 crédits ou DEP).

La moyenne d’âge est de 25 ans. « Il y a un certain temps, il fallait être jeune, aujourd’hui on reconnait l’expérience », a noté le commandant. De plus, on ciblait davantage les étudiants qui pouvaient rester dans la Force de réserve pendant 5 à 6 ans pour aider à financer leurs études.

OBLIGATIONS

Les personnes intéressées à relever ce défi doivent être disponibles pour compléter les formations de recrues et de fantassin/métier. Le cours de recrue est composé de 25 jours d’instruction répartis sur 11 fins de semaine (aux deux semaines). « La formation est habituellement donnée en été, mais on peut s’ajuster », a noté le lieutenant-colonel Alain Desjardins.

Par la suite, le réserviste doit être présent une fois par mois de septembre à mai. Il n’y a aucune obligation d’aller en opération avec la Force régulière comme en Afghanistan. À cet effet, c’est une participation sur une base volontaire.

AVANTAGES

Le commandant a également mentionné certains avantages à faire partie de l’unité Les Fusiliers du St-Laurent : salaire intéressant (il varie en fonction des heures travaillées – 100 $ par jour comme recrue – deux mois à temps plein l’été), remboursement de frais de scolarité, aide au transport pour aller travailler (plus de 16 kilomètres), soins dentaires, assurances groupes et formations variées.

150e ANNIVERSAIRE

Les Fusiliers du St-Laurent font partie de l’histoire et de la vie du Bas-Saint-Laurent depuis 1869. Le 9 avril 2019, on soulignera le 150e anniversaire de fondation du régiment. À cet effet, l’Association Les Fusiliers du St-Laurent tiendra des activités de financement dont une soirée Casino le 21 novembre prochain au manège militaire de Rimouski.

Des billets au cout de 15 $ seront en vente à compter du 19 octobre au manège militaire de Rivière-du-Loup. Le régiment comptait 900 membres à une certaine époque, 400 vers 1970 et 350 au début des années 1990.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article