Publicité
3 octobre 2017 - 12:08 | Mis à jour : 14:04

Pierre Lévesque souhaite être la voix des entrepreneurs à l’hôtel de ville

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 8

Le candidat à la mairie de Rivière-du-Loup, Pierre Lévesque, estime qu’il y a encore du travail à faire afin de faciliter le développement de projets avec les entrepreneurs de la région. Il souhaite se mettre à la tâche dès que possible et propose de nouveaux outils pour y arriver. 

Lors d’une rencontre de presse organisée ce mardi au cœur du parc industriel de Rivière-du-Loup, M. Lévesque a tenu un discours somme toute similaire à celui qu’avait lancé le candidat Gaétan Gamache en 2013. Cette fois, cependant, il croit pouvoir faire mieux.  

«Ce que les entrepreneurs me disent, c’est que c’est compliqué avec la Ville, que les délais de traitement de dossiers sont longs et donc, que des projets avortent. Les entrepreneurs sont la matière première du développement économique et il faut être en mode solution avec eux», déclare-t-il. 

S’il est élu le 5 novembre prochain, Pierre Lévesque s’engage ainsi à être un maire «leader du développement économique», à être à l’écoute et facilitateur. «L’objectif, c’est qu’il y a davantage de projets qui aboutissent. On me dit vouloir du changement et c'est ce que j'incarne.» Il n’a pas peur d’être coincé par l’appareil municipal, affirmant que ce sont les élus qui doivent mener le jeu. 

OUTILS 

M. Lévesque propose plusieurs nouveautés afin de faciliter les façons de faire. Il souhaite notamment mettre sur pieds «un comité aviseur de développement économique comprenant des leaders du milieu des affaires». 

«Nous allons cibler les problèmes et les irritants vécus par les entrepreneurs et nous allons trouver des solutions (…) Je souhaite également mettre en place un processus de suivi et d’accompagnement systématique lors des demandes de service ou permis de promoteurs à la Ville», explique celui qui a été directeur général de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup 

Le candidat estime également qu’il serait pertinent de développer un incubateur en innovation par la conversion de la Corporation du motel industriel. Celle-ci disposerait déjà de 750 000 $ qui pourraient être «un important levier pour lancer un projet rapidement».

«Il faut être capables d’aller chercher des «start-ups», de jeunes entreprises innovantes, auxquelles on pourrait offrir notre expertise. C’est de cette façon que nous serons à la fine pointe dans quelques années.»

PLAN 

Pour faire du développement économique, il faut avoir de la vision, croit Pierre Lévesque. C’est pourquoi le candidat s’engage à préparer de nouveaux terrains industriels légers et lourds dans une première année de mandat. «Le temps presse, il ne reste qu’une dizaine de terrains et les délais règlementaires pour leur implantation sont longs.»

Concernant la stratégie de développement économique développée par l’administration municipale actuelle, Pierre Lévesque ne compte pas relancer un processus et des consultations publiques importantes. «Il y a de bonnes choses dans les deux dernières stratégies, d’autres qu’on pourrait laisser de côté, mais je veux travailler sur le terrain. Maintenant, il faut se retrousser les manches et travailler. C’est ce que je compte faire.» 

BILAN GAMACHE

Questionné à savoir quelle notre note il donnait au dernier mandat de Gaétan Gamache comme maire, Pierre Lévesque n’a pas osé se mouiller. «Ce que je pense a peu d’importance. La vraie note, c’est celle que vont lui donner les électeurs dans quelques semaines», a-t-il répondu. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

8 réactionsCommentaire(s)
  • Et moi qui espérait qu'il se présente pour défendre les intérêts des citoyens!
    Ces derniers en premiers; les entrepreneurs après. Le copinage, faut laisser aux libéraux.

    Électeur - 2017-10-07 17:52
  • Un candidat qui n,a pas encore une seule journée de fait au conseil municipal mais qui déroule déjà le tapis rouge à l'entreprise privé et affiche déjà du mépris face à ses employé municipaux, je trouve ca tres ordinaire. Si il veut tant que ca travailler pour les entrepreneurs qu'il retourne à la chambre de commerce. La mairie c'est d'abbord et avant tout travailler pour les intérêts du citoyens.

    M Levesque affiche déjà une méconaissance crasse du mandat qui incombe à la politique municipale.

    Steve - 2017-10-05 12:03
  • Bravo à la radio de R-D-L. Elle ne se gêne pas pour casser du sucre sur le dos du maire Gamache et sur la ville, mais prend bien soin de passer sous le radar les bonnes nouvelles et les bons coups. Et l'ami Pierre Lévesque ami pour le moment...car ça risque de changer s'il est élu) en rajoute.

    aL - 2017-10-05 08:24
  • Je suis de l'avis de Steeve pour le bilan de Rivière du Loup. Alors que la ville se classait au douzième rang en 2015 elle a grimpée au premier rang au Canada pour les villes entrepreneuriales en 2017. C'est difficile de faire mieux. On a de quoi être fier surtout que l'on entend pas parler de Rimouski dans les 20 premiers

    René Lapointe - 2017-10-04 21:45
  • C'est pas d'un commissaire industriel qu'on a besoin mais d'un maire, un maire qui veille à l'intérêt des citoyens et non seulement aux intérêts du secteur privé.

    D'ailleur le bilan de Riviere du Loup à cette effet est reconnu à travers tout le pays, ca ne devait pas si mal aller.

    Steve - 2017-10-04 14:16
  • Mr. Lévesque.
    Il y a une sugggestion qu'un citoyen a faite à la ville pour la modification d'une rue pour la rendre plus sécuritaire autant pour les automobilistes que pour les piétons et qui a toujours été refusé non pas par le (les) conseil (s) municipal (aux) mais par un fonctionnaire de haut niveau. Et je peux vous assurer que le citoyen en question est de bonne foi. Il nous reste à savoir si vous êtes élu si ce que vous dites sera mis en application. Je veux parler ici et je vous cite: De ne pas avoir peur d'être coincé par l'appareil municipal.

    René Lapointe - 2017-10-04 07:35
  • Quand M. Levesque dit: S’il est élu le 5 novembre prochain, '' Qu'il n’a pas peur d’être coincé par l’appareil municipal, affirmant que ce sont les élus qui doivent mener le jeu''. Il va s'apercevoir que les élus sont souvent les têtes de turques des fonctionnaires municipaux....je n'ose pas les nommer personnellement...mais il y a à la tête de certains services de fortes têtes qui mènent tout et qui se foutent des élus......si vous êtes élu, vous aller comprendre mes propos......

    À bon entendeur....salut! - 2017-10-03 15:26
  • Promesses....promesses.....çà ne changera pas aujourd'hui...même si M. Gamache a été critiqué par plusieurs, il a réalisé certaines choses et même de grandes choses.....surtout celle de ne pas avoir plié devant un certain M. St-Pierre qui critique à tout vent et qui rarement ouvre la bouche pour dire quelque chose de constructif et de positif.....je souhaite à M. Gamache de prendre une retraite de la politique municipale, car à ce rythme là, çà use et je vous donne quand même une bonne note de B++++ et de regarder aller les candidats actuellement dans la course...et de garder un sourire en coin face à ces ''critiqueux'' du lundi soir à l'hôtel de ville lors des séances du conseil....Bonne chance......

    Pierre M. Drayaf - 2017-10-03 15:12