Publicité
26 septembre 2017 - 11:39

Guylaine Sirois sollicite un 2e mandat

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

La préfète sortante du Témiscouata Guylaine Sirois s’opposera au candidat Gaétan Ouellet lors des élections municipales. Elle a officiellement lancé sa campagne électorale à Pohénégamook, sa ville natale, le 26 septembre.

Après un premier mandat de quatre ans complété à la préfecture, Guylaine Sirois souhaite poursuivre le travail accompli. «Il faut être leader, participer et s’intégrer pour ramener des projets qui permettent le rayonnement de la MRC.  J’ai les compétences pour le faire, et les connaissances pour y arriver», complète Mme Sirois.

Cette dernière peut d’ailleurs compter sur le soutien de plus de 80% des maires de la MRC de Témiscouata. «Les dernières années ont amené leur lot de défis, de restrictions budgétaires notamment avec l’abolition des CRÉ. Malgré la situation précaire, nous devions continuer de faire du développement économique et réviser les services», explique la candidate.

Elle compte parmi les développements marquants de la MRC la construction et la mise en service des parcs éoliens du Témiscouata I et II, qui ont permis de redistribuer 3,2 M$ aux municipalités et de soutenir financièrement la MRC. Guylaine Sirois ajoute que l’espace de travail en coworking et l’offre de formation collégiale au Témiscouata favoriseront la rétention des jeunes dans la région.

«Quand je commence les choses, je veux les terminer (…) La construction de l’autoroute Claude-Béchard, j’étais en politique ça faisait 15 ans. On a eu la confirmation en 2015. Je me suis dit ‘’c’est un des projets pour lesquels je suis fière’’. C’est officiel, ça ne peut pas être enlevé des cartons, c’est là que ça va se faire. Cela faisait des années que je travaillais dessus», souligne Mme Sirois.

On compte aussi parmi les importants projets en cours la mise en place de l’Internet haute vitesse et l’accessibilité du réseau de téléphonie cellulaire partout sur le territoire de la MRC.

Elle a aussi invité tout particulièrement les femmes lui accorder leur confiance et les a encouragées à présenter leur candidature à des postes décisionnels. Guylaine Sirois est l’une des quatre femmes élues au Québec en tant que préfet au suffrage universel.

Guylaine Sirois a travaillé comme enseignante et agente de développement touristique et économique à Pohénégamook et pour le Témiscouata. En 2000, elle s’est jointe à l’équipe du député-ministre Claude Béchard du Parti libéral du Québec pour qui elle a été conseillère politique pour le Témiscouata puis responsable des régions Bas-Saint-Laurent et Côte-Nord au sein de son cabinet. 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • 1- Laissez donc Claude Béchard reposer en paix madame Sirois. On dirait que vous avez toujours besoin de parler de lui en espérant faire plus d'effet à ce que vous dites ou faites. Il a assez souffert pour maintenant avoir le droit de reposer en paix.
    2- La 185, pourtant, vous étiez du bon bord madame Sirois. Comment se fait-il que ça ait pris autant d'années avant d'avoir un OK de votre gouvernement et elle n'est pas encore terminée, Ça traîne en longueur et en dépenses grandioses avec tout ce temps pour la réaliser. Pourtant, Jean D'Amour est ministre et est aussi de votre bord madame Sirois. Un dossier réclamé depuis tellement d'années que le bout qui a été fait en premier va être à refaire quand elle va être terminée. C'est ça la réalité.

    Plus capable les bla-bla - 2017-09-26 15:50