Publicité

8 septembre 2020 - 14:03

Surclassée, Britanie Cauchon s’impose contre des cyclistes plus âgées 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La cycliste Britanie Caucon participait aux Championnats québécois de cyclisme sur route élites 2020 qui se déroulaient du côté de Baie-Comeau du 5 au 7 septembre. L’athlète de Saint-Alexandre-de-Kamouraska y a d’ailleurs fait tourner les têtes, elle qui a grimpé sur le podium à deux reprises contre des athlètes parfois bien plus âgées. 

Cauchon, 16 ans, a créé la surprise dès le début de la compétition en obtenant le troisième meilleur temps du contre-la-montre individuel dans la catégorie junior femme où elle était surclassée avec des coureuses de 17 et 18 ans.

Elle a franchi la distance de 18,9 km, un parcours très technique de plusieurs courbes et ascensions, en 29 minutes 40,02 secondes, soit à seulement 3,39 secondes de la médaillée d’argent.

L’une des plus jeunes cyclistes inscrites, elle qui course normalement dans la catégorie cadette, Britanie a continué de performer sans être intimidée par les athlètes féminines juniors, séniors et maitres, tout au long de la fin de semaine. Elle a retrouvé le podium une deuxième fois lors de la troisième et dernière épreuve, celle du critérium, lundi. 

Britanie Cauchon, qui fait partie de l’équipe Makadence, a pris le départ de cette course de 50 minutes avec le couteau entre les dents. Le rythme a d’ailleurs été très rapide en atteignant une moyenne de 41 km/h. Malgré tout, la cycliste de la région s’est imposée et elle n’a pas hésité à se frotter avec les pros. Membre de l’impressionnant sprint final, elle a pris le 6e rang, toutes catégories confondues, et la troisième position chez les juniors. Un autre très bel exploit.

Notons que les six première coureuses ont franchi la ligne d’arrivée dans la même seconde.

Soulignons enfin que Britanie Cauchon a pris le 7e rang de l’épreuve reine de la compétition : la course sur route de 73 km. Le parcours difficile, combiné au niveau relevé de course, a causé bien des ennuis aux participantes juniors, mais pas à Britanie qui a réussi à terminer parmi les premières.

Lors du sprint finale, la jeune femme a été contrainte d’appliquer les freins pour éviter un impact à la suite d’une manœuvre brusque d’une adversaire. Une situation qui a compliqué sa fin de course. 


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article