Publicité

26 février 2015 - 06:26

Manger, un plaisir avant tout

Cathy Gagnon

Par Cathy Gagnon, journaliste

Rivière-du-Loup – Bien que la saine nutrition soit importante parmi les orientations des politiques alimentaires des Centres de la Petite Enfance (CPE) de Rivière-du-Loup et des Jardins Jolis, le plaisir de manger ainsi que l'atmosphère autour des repas compte pour beaucoup dans le rapport de l'enfant à la nourriture.

« Avec la sortie de récentes études notamment sur l'arrivée de maladies comme l'orthorexie et la divulgation de données sur les enfants de plus en plus jeunes qui débutent des régimes, il faut revoir toute nos habitudes autour de l'alimentation », s'inquiète Marie-Claude Desbiens, directrice générale du CPE RDL. Bien que depuis son application, la politique alimentaire du CPE RDL soit plus souple que celle des Jardins Jolis, la directrice se dit tout de même préoccupée.

POUR LA SANTÉ

« C'est aussi nos paroles et nos attitudes d'adultes qu'il faut modifier, notamment chez nos éducatrices, sachant que les enfants apprennent par l'exemple. Le message est simple, on mange pour être en santé, pas pour maigrir.

De même qu'il faut favoriser l'écoute des signaux de satiété chez nos enfants, offrir un lieu calme ressemblant le plus possible à la maison et travailler à développer une image corporelle positive chez nos enfants. »

Mme Desbiens suggère aux parents qui éprouvent certaines difficultés lors des repas avec leurs enfants  de visiter le site www.nospetitsmangeurs.org où on retrouve des recettes, des trucs et même des services personnalisés disponibles aux familles.

OCCASIONS SPÉCIALES

Au CPE RDL, le plaisir a toujours fait partie de cette politique alimentaire, incluant par exemple des gâteaux aux anniversaires des enfants et des friandises lors de fêtes populaires comme l’Halloween ou Pâques. Selon Mme Desbiens : « Les enfants ne sont pas bêtes, ils sont capables de distinguer une occasion spéciale du quotidien. Il faut être conscient aussi des effets pervers des interdits. »

Au CPE des Jardins Jolis, la politique alimentaire établie en 2010 est actuellement en réévaluation. « La majorité des lignes directrices seront conservées, souligne Mary-Eve Gauvin, directrice générale par intérim. Mais après cinq ans, notre vécu nous amène à vouloir assouplir certaines orientations pour ramener un peu plus de plaisir, notamment à l'occasion des fêtes populaires. »

LA CHEF MANON LÉVESQUE

En fait de plaisir gastronomique, l'une des cuisinières travaillant en CPE sur le territoire possède un bagage peu commun pour ce type d'emploi. Il s'agit de Manon Lévesque, engagée par le CPE des Jardins Jolis et travaillant aux cuisines de l'établissement de la rue Thomas-Jones qui regroupe sous son toit les installations Quenouilles et Grenouilles du CPE RDL et la Passerelle des P'tits Mousses du CPE des Jardins Jolis, pour un total de 88 places.

Autrefois chef au Restaurant Le St-Patrice, Manon est très appréciée des enfants qui se régalent de ses plats originaux tous aussi délectables que santé. Les autres cuisinières peuvent également bénéficier de ses connaissances, différentes des leurs. Sa cuisine sert de laboratoire en testant les changements de menus quatre fois par année au lieu de deux.

Cette dernière est satisfaite de son changement de carrière, trouvant de multiples défis dans ce poste qu’elle occupe depuis l’ouverture de l’installation il y a trois ans. Pour elle, il y a autant sinon plus de satisfaction à faire le bonheur de ces fines bouches.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article