Publicité
19 décembre 2019 - 13:52

Le cauchemar de Frimas

Par Johannie Dufour et Sarah Beauregard

À la garderie animalière du pôle Nord, les amis font la sieste sous l’œil bienveillant de leur éducatrice, le renne Rudolpha. Couchés sur leurs coussins moelleux, Mistral le pingouin, Tempête la renarde, Blanche la lapine, Flocon l’ours polaire et Frimas le harfang des neiges ont l’air de véritables petits anges!

Rudolpha remarque alors que Frimas est agité dans son sommeil. Il bat des ailes, remue les pattes et secoue la tête de gauche à droite. Soudain, il ouvre les yeux et se redresse d’un bond en hurlant :

— AU SECOURS!!! À L’AIDE!!! NOOOON!!!

Tous les amis se réveillent en sursaut. Gardant son calme, l’éducatrice s’approche doucement du jeune oiseau :

— Tout va bien, Frimas. C’est Rudolpha, tu es à la garderie et il n’y a aucun danger.

Tremblotant et le souffle court, le petit harfang se love contre son éducatrice tandis que les enfants l’observent d’un air curieux. Peu à peu, il retrouve son calme.

— J’ai fait un terrible et affreux cauchemar!, révèle Frimas.

— S’il te plaît, raconte-nous!, implore Mistral.

— Oui, on veut savoir ce qui t’a fait si peur!, renchérit Tempête.

— Est-ce que tu as envie de nous le partager?, demande Rudolpha.

— Oui, répond Frimas. Mais je vous avertis, c’est vraiment très épeurant!

« Je me promenais tout seul dans la toundra. Tout à coup, j’ai entendu un bruit qui ressemblait à un rugissement de lion. Mais il n’y a pas de lions ici! Devant moi, j’ai vu des grosses traces de pattes. J’ai pensé que c’était peut-être celles d’un ours, mais elles n’avaient rien

à voir avec celles de Flocon. Alors, qu’est-ce que c’était?

J’ai eu la réponse une seconde après : à côté de moi, il y avait un super gros monstre qui ressemblait à un chat géant, avec deux longues dents qui sortaient de sa gueule. On aurait dit qu’il avait faim, parce qu’il bavait beaucoup en me regardant! Moi, j’essayais de m’envoler pour me sauver, mais mes pattes étaient comme collées par terre et je n’étais pas capable de bouger. C’est là que j’ai commencé à crier “Au secours!”… et que je me suis réveillé! »

— On dirait bien que tu as rêvé à un smilodon!, s’étonne Rudolpha.

— Un smilodon?, demande le harfang des neiges.

— C’est un énorme félin préhistorique qui, heureusement pour nous, a disparu il y a des milliers d’années, explique l’éducatrice.

— Ah oui? Eh bien, la prochaine fois que j’en vois un dans mes rêves, je vais lui dire : « Je n’ai pas peur de toi, gros matou, parce que de toute façon tu n’existes même pas! », décide le courageux Frimas.

Après cet épisode rempli d’émotions, Rudolpha et les amis reprennent leur horaire habituel. Au programme cet après-midi? Décoration et dégustation de petits gâteaux de Noël!

Publicité


Publicité

Commentez cet article