X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Disparition : les recherches en mer suspendues 

durée 24 mai 2023 | 10h34
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La Sûreté du Québec, la Garde côtière et les Forces armées canadiennes ont tous confirmé avoir suspendu temporairement leurs recherches en mer dans le dossier de la disparition de Paul Alexander Banko, 41 ans. Les autorités n’excluent toutefois pas la possibilité de retourner dans certains secteurs à la lumière de nouvelles informations reçues. 

    Le sergent Claude Doiron, de la Sûreté du Québec, précise que le «gros travail terrain», sur le fleuve Saint-Laurent, est mis sur pause jusqu’à nouvel ordre. Il rappelle que des recherches actives sont réalisées sans relâche, depuis dimanche dernier, avec l’aide d’équipements nautiques. 

    La Garde côtière canadienne a aussi travaillé jour et nuit au cours des derniers jours, déployant des équipements spécialisés (caméras thermiques), des navires et des aéronefs. 

    «Tout ce qui était humainement possible a été fait depuis dimanche», a soutenu M. Doiron, mercredi avant-midi. 
    «On a exploré toutes les iles dans le Kamouraska et dans les Basques. Des policiers ont marché les berges sans arrêt, mais malheureusement, aucune indice ou pièce d’équipement n’a été trouvé.»

    La Sûreté du Québec précise que le travail d’enquête et les recherches générales ne sont pas arrêtés pour autant. Encore ce matin, quelques policiers sillonnent à pied certains secteurs le long des berges. Ils sont aussi appelés à vérifier certaines informations reçues. 

    Les autorités continuent d’ailleurs de demander aux gens qui habitent le long des berges de communiquer toutes informations ou observations qui pourraient les aider à faire avancer notre enquête.

    «Nous pourrions retourner dans certains secteurs à la lumière de nouvelles informations reçues», a-t-il dit, soulignant que les autorités gardent toujours espoirs de retrouver des pièces d’équipement quelconque. 

    «Si quelque chose est aperçu au large, par exemple, les ressources nécessaires seront déployées rapidement.» 

    Rappelons que le dossier avait été transféré à la Sûreté du Québec lundi, au lendemain que la disparition du kayakiste, dans la région de Notre-Dame-du-Lac, ait été rendue publique par le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL). 

    >> À lire aussi : 

    Disparition : le périmètre s’agrandit et les Forces armées se joignent aux recherches 

    Les recherches se poursuivent pour retrouver le kayakiste disparu 


     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    22 février 2024 | 12h49

    Menaces sur le Web : un jeune homme arrêté par la GRC à Rivière-du-Loup 

    La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a mené une opération policière d’envergure qui a permis l’arrestation d’un jeune homme, à Rivière-du-Loup, le 8 février dernier. Selon le corps policier, l’individu aurait tenu des propos menaçants sur le Web.   Le sergent Charles Poirier, porte-parole à la GRC, a confirmé que l’opération a été menée par ...

    21 février 2024 | 8h44

    Une maison ravagée par les flammes à Témiscouata-sur-le-Lac 

    Une résidence unifamiliale du quartier Cabano, à Témiscouata-sur-le-Lac, a été la proie d’un violent incendie, mardi soir. Personne n’a été blessé, mais le bâtiment serait aujourd’hui une perte totale.  Les pompiers de Témiscouata-sur-le-Lac ont été appelés à se déplacer sur place, sur la rue Lévesque, vers 21 h 30. À leur arrivée, un cabanon ...

    20 février 2024 | 8h44

    Un incendie détruit l'atelier de Meubles Dancause

    Sous le son des carillons accrochés à la galerie de la maison, du vent qui souffle et des derniers tisons qui crépitent, les décombres de la grange des Meubles Dancause fument encore. De l’ancien bâtiment agricole transformé en ébénisterie, il ne reste que le pont, fait en partie de terre, qui menait à l’étage supérieur de l’atelier.  Le brasier ...