X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Agression sexuelle : le jury sélectionné pour le procès d’Harold LeBel

durée 7 novembre 2022 | 14h12
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    La sélection du jury dans le dossier d’agression sexuelle de l’ex-député de Rimouski, Harold LeBel, s’est amorcée le 7 novembre au palais de justice de Rimouski. Quatorze jurés ont été sélectionnés au terme de cet exercice d’environ trois heures et la présentation de la preuve devrait débuter dès demain matin.

    Environ 200 personnes ont été convoquées au palais de justice de Rimouski. Harold LeBel a répété son intention de plaider non-coupable à l’accusation d’agression sexuelle déposée contre lui. Les candidates et candidats retenus pour faire partie du jury ne devaient pas connaître personnellement les parties impliquées dans le dossier (avocats, policiers, enquêteurs et témoins) et devaient être à l’aise d’écouter de la preuve concernant une agression sexuelle.

    Le juge Serge Francoeur s’est aussi assuré que les jurés écouteraient la preuve sans idée préconçue. En raison du contexte de pandémie, deux jurés de plus ont été sélectionnés. Le procès devrait s’étendre sur deux à trois semaines.

    L’ex-député de Rimouski, Harold LeBel, a été arrêté à son domicile de Rimouski le 15 décembre par la Sûreté du Québec pour une accusation d’agression sexuelle. Il a été retiré du caucus du Parti québécois pour la durée de l’enquête et du processus judiciaire. Il a siégé par la suite comme député indépendant à l’Assemblée nationale.

    Les faits qui lui sont reprochés se seraient produits en octobre 2017 à Rimouski et l’identité de la victime est protégée par une ordonnance de non-publication. Originaire de Squatec au Témiscouata, Harold LeBel a été élu en 2014 et réélu en 2018.

    Dès le 8 octobre, le juge Serge Francoeur transmettra ses directives préliminaires au jury concernant le déroulement du procès. «Vous êtes mes collègues dans cette cause, je m’occupe du droit, et vous êtes les juges des faits. C’est un rôle qui est important», a lancé le juge à l’endroit des 14 jurés. Entretemps, ces derniers doivent s’abstenir de discuter de la cause et éviter d’utiliser les médias sociaux.

    Me Manon Gaudreault est la procureure de la Couronne attitrée à ce dossier. Harold LeBel est quant à lui représenté par Me Maxime Roy.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    1 décembre 2022 | 11h17

    Disparue depuis 15 ans: la SQ toujours à la recherche d'Annie Proulx

    La Sûreté du Québec sollicite de nouveau l’aide du public afin de retrouver Annie Proulx, disparue depuis 2007 à Rimouski. Le 30 novembre 2007, Annie Proulx, 37 ans, aurait été vue pour la dernière fois dans le secteur de Rivière Hâtée du quartier Bic à Rimouski. Nous savons qu’à ce moment, elle aurait manifesté l’intention de se rendre dans la ...

    1 décembre 2022 | 10h49

    Alexandre Imbeault: la SQ maintient l'avis de recherche

    La Sûreté du Québec n'entend pas répondre à la demande d'Alexandre Imbeault visé par un avis de recherche. Le corps policier qui assure faire preuve d'empathie n'entend donc pas cesser ses démarches. «Ce que nous avons comme information c'est que l'individu est désorganisé et qu'il a besoin d'aide. La vidéo qu'il a mise en ligne n'a fait que nous ...

    30 novembre 2022 | 18h15

    Alexandre Imbeault donne signe de vie

    L'homme de 35 ans de Cacouna, Alexandre Imbeault, visé par un avis de disparition émis par la Sûreté du Québec a finalement a publié un vidéo ce mercredi dans lequel il affirme qu'il va bien, qu'il n'est pas un danger ni pour la société, ni pour lui-même. Il demande à la Sûreté du Québec de retirer l'avis de disparition et de le laisser revenir. ...