Publicité

14 septembre 2022 - 14:30 | Mis à jour : 15:51

Agression armée d'un jeune Louperivois : le SPVQ procède à deux arrestations

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Les enquêteurs de l’Unité des délits familiaux et agressions sexuelles du Module des crimes majeurs du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) ont confirmé avoir procédé, cet après-midi, à l’arrestation de deux hommes en lien avec une agression armée et une agression sexuelle survenues le 11 septembre dernier sur la rue Saint‑Joseph est à Québec.

Lors des évènements, les policiers avaient été appelés à se rendre au 320, rue Saint‑Joseph est concernant un jeune homme frappé à la tête avec une canne de métal (pour marcher) et les deux suspects avaient pris la fuite. L’enquête a permis d’identifier et de procéder à l’arrestation de ceux-ci à l’extérieur du territoire de la ville de Québec aujourd’hui.

Les deux hommes arrêtés, âgés de 39 ans, sont actuellement détenus et comparaitront au palais de justice de Québec le 15 septembre, l’un pour agression armée et voies de fait graves et l’autre pour agression sexuelle. Des témoins importants reliés au dossier sont également rencontrés.

Selon les faits rapportés par le père de la victime sur les réseaux sociaux, le jeune homme, qui a passé quelques années à Rivière-du-Loup, a été agressé après s'être interposé lorsqu’il a été témoin d’une agression sexuelle survenue à la sortie du bar District Saint-Joseph vers 2 h du matin. 

L'agression a été filmé filmée par un témoin présent sur un trottoir à proximité. Les images ont ensuite été diffusées sur les réseaux sociaux. On peut y voir le début de l’altercation, puis l’agression armée elle-même au milieu de la chaussée. Plusieurs personnes sont présentes, lorsque le coup est donné et que la victime s’écrase au sol, vraisemblablement inconscient, mais personne n’intervient. Des cris sont aussi entendus. 

Le SPVQ rappelle l’importance de dénoncer des comportements susceptibles d’être liés à des activités criminelles. Il invite les personnes qui auraient de l’information à transmettre en lien avec ce type d’infractions à composer le 911 pour une intervention immédiate.

Il est également possible de communiquer des renseignements de façon confidentielle au 418 641-AGIR ou au 1 888 641-AGIR (sans frais). Le dossier en référence est le QUE22091100038.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article